Génération M(obile)

D’autres acteurs comme Apple et Facebook étaient en piste et ça explique aussi ce montant impressionnant. Waze est une application pour téléphones connectés à internet. C’est une sorte de GPS communautaire dont les informations sont fournies en temps réels par les utilisateurs. Les meilleurs itinéraires, les conditions du trafic - ralentissements, travaux, accidents – ou encore les contrôles de police. La géolocalisation par le mobile et la collaboration d’une communauté sont déterminants pour le succès d’une application aujourd’hui.

Autre caractéristique de Waze, elle n’a pas été conçue dans la Silicon Valley, mais par trois jeunes Israéliens. Ils ont d’ailleurs négocié avec Google le maintien de leur centre de recherche et de développement dans leur pays pendant au moins 3 ans.

Aujourd’hui, on peut créer une start-up innovante n’importe où.

Les conditions de ce type de développement économique n’ont plus rien à voir avec la révolution industrielle du 19e siècle. Aujourd’hui, plus besoin de matières premières, de charbon et de voies navigables. Ce qu’il faut c’est la créativité, l’innovation et l’esprit d’entreprise. Ce n’est plus une question de géographie, mais de culture.

Le business des applis est de plus en plus rentable. Les smartphones et les tablettes dominent le marché du mobile. Avec pour conséquence l’explosion de l’offre et de la demande des applications dans tous les domaines de la vie quotidienne. La preuve par le nombre de téléchargements d’applis dans le monde : 40 milliards pour toute l’année 2012, 10 milliards rien que pour le mois de décembre.

Et des applications il s’en crée chez nous aussi.

Bien sûr, c’était le sujet du MForum organisé hier à Louvain-La-Neuve par l’Agence Wallonne des Télécommunications. A l’honneur, le secteur bancaire qui développe des applications de paiement mobile appelées à remplacer les cartes à puces.

Focus aussi sur des start-ups. BetterStreet permet aux citoyens d’envoyer une photo géolocalisée à leurs autorités communales pour indiquer un problème ou pour formuler une suggestion. Lunch-On-Web offre la possibilité de se grouper pour se faire livrer le repas de midi fourni par des services de restauration des alentours. Ou encore Prochain Bus qui signale les arrêts de bus les plus proches et avertit les utilisateurs de leur arrivée. Elle a été créée par deux étudiants liégeois. Ils ont développé tout seuls ce que le TEC avec sa structure et ses moyens humains et financiers n’a pas encore réalisé. Ce n’est sans doute pas un hasard.

 

#médiaTIC @AlainGerlache

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK