Cannes 2012, un festival très ouvert…

Cannes 2012, un festival très ouvert…
Cannes 2012, un festival très ouvert… - © DPA

Chaque année, le Festival de Cannes doit tenter de réussir un mariage entre le glamour du cinéma grand public et la défense du cinéma d’auteur (qui reste quand même sa première raison d’être).

En ce qui concerne le glamour, le défi est difficile cette année parce que les grands studios hollywoodiens sont quasi absents de la sélection officielle : il n’y a pas de "Pirates des Caraïbes 4" ou d’ "Indiana Jones 4" comme les années précédentes, ce genre de superproduction qui garantit des grands succès de foule. Mais il y aura des stars dans des films américains indépendants : on nous promet Brad Pitt et Nicole Kidman. Et puis il y aura Robert Pattinson, la vedette de "Twilight" qui tient le rôle principal de "Cosmopolis", le nouveau film de David Cronenberg…

En ce qui concerne le cinéma d’auteur, la compétition est très ouverte pour cette 65ème  édition ; on ne voit pas de grand favori se dégager comme Terrence Malick l’an dernier. Bien sûr, il y a des vétérans qui reviennent comme Ken Loach, Michaël Haneke ou encore Alain Resnais, mais les surprises pourraient venir de la Corée, de l’Egypte ou encore du Mexique…

Après les américains Tim Burton et Robert De Niro, c’est un Européen qui préside le jury 2012 : Nanni Moretti.  Le cinéaste italien connaît Cannes sur le bout des doigts : il avait remporté le prix de la mise en scène en 1994 avec son film "Caro Diario", "Journal Intime", puis la Palme d’Or en 2001 avec son drame "La chambre du fils". Il était encore présent l’an dernier en compétition avec "Habemus papam" avec Michel Piccoli. On connaît le cinéma original de Moretti, son engagement à gauche, son combat contre Berlusconi… Il avait déjà été membre du jury lors du 50ème Festival de Cannes, où il avait réussi alors à manipuler complètement la présidente Isabelle Adjani pour faire octroyer la Palme à son film favori, "Le goût de la cerise" d’Abbas Kiarostami… Sera-ce un président du jury très démocrate ou très intransigeant ? Peut-être aura-t-on quelques éléments de réponse cet après-midi lors de sa conférence de presse…

Hugues Dayez

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK