Bourgeons politiques

Philippe Walkowiak
Philippe Walkowiak - © RTBF

Muguet politique pour le 1er mai ! Après une relative léthargie depuis les élections communales d'octobre, chaque formation semble retrouver une certaine énergie. C'est un peu, comme si, après l'hiver, la vie politique renaissait dans les partis au niveau des militants

On ne sait pas en effet si c'est l'air du printemps, pourtant aussi tardif que frisquet, qui inspirent les partis politiques mais l'heure est visiblement au toilettage des jardins politiques.

On scarifie les idéologies, on repique des jolies idées, les partis redeviennent le terreau de l'action politique alors que depuis longtemps, les congrès ou autres assemblées étaient laissés en jachères.

Le parfum des élections futures ont visiblement réanimés les réflexions politiques. Finalement, la campagne il n'y a rien de tel pour revivifier les discours et les idées du paysage politique.

Avec ce 1er mai, en 10 jours, tous les partis francophones auront réunis leurs militants.

Un peu comme on annonce l’arrivée des hirondelles, PS, CDH et FDF annoncent même une nouvelle ligne politique.

C'est le printemps!

 

Mais on a également pu constater que chaque parti tente de se positionner et ainsi de redéfinir sa ligne politique...

Comme en Belgique, tout le monde gouverne avec tout le monde suivant les différents échelons gouvernementaux, il faut à présent, à un an du scrutin, que chacun réaffirme son originalité.

Ainsi le PS qui gouverne avec la droite doit réaffirmer qu'il est de gauche; le MR qui gouverne avec des socialistes que les idées libérales gagnent du terrain; le CDH qui devra exister entre PS et MR, qu'il est ni de droite ou de gauche, exactement comme les FDF qui reprennent le flambeau du libéralisme social pour tenter de démontrer qu'ils ne sont pas obsédés uniquement par BHV.

Et un point commun à tous ces partis : à leurs yeux, tous les autres sont des conservateurs, eux seuls se définissent comme progressistes !

Cela ne trahit-il pas aussi une certaine fébrilité? On n'est à plus d'un an de la prochaine échéance électorale...

C'est l'heure où chacun se place, annonce: Bart De Wever que l'an prochain il battrait Kris Peeters aux 10 miles d'Anvers et aux élections.

Didier Reynders que le MR sera le 1er parti à Bruxelles. Plus généralement, le 1er mai demain sera placé sous le même signe des ambitions avec notamment une gauche de la gauche qui trouve de plus en plus d'écho auprès de la FGTB.

C'est en ce moment que les partis espèrent semer les graines des fleurs qu'ils récolteront l'an prochain...

Mais attention, une hirondelle de 2013 ne fait pas forcément le printemps de 2014 !

 

Philippe Walkowiak

 

Cette Chronique a été diffusée dans Matin-Première ce 30 avril.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK