Bienvenue dans le nouveau monde multi-écrans

illustration
illustration - © Belga

Il est inutile de rappeler à quel point les mesures d’audience sont importantes pour les chaines de télévision. Mais aujourd’hui de plus en plus de gens passent d’un écran à l’autre et ça change la donne. L'actualité des médias et des nouvelles technologies avec Alain Gerlache.

C’est justement pour analyser les nouveaux comportements face aux écrans multiples que Médiamétrie qui mesure les audiences en France, va lancer une étude auprès de 3000 foyers. L’objectif est de fournir aux chaines des informations précises sur un phénomène connu mais encore mal cerné. Les annonceurs pourront également bénéficier de ces données pour développer de nouvelles stratégies adaptées à ces mutations.

Médiamétrie s’est associée avec Google qui vient justement de publier une enquête intitulée " Le nouveau monde multi-écrans ". Elle analyse le comportement des américains qui disposent de 4 écrans : le téléphone, la tablette, l’ordinateur et la télévision. 

Première observation. Parmi cette population, les écrans ont définitivement pris le pouvoir. Ils captent dorénavant 90% du temps consacré aux médias, c’est  plus de 4 heures par jour. Les autres supports comme les journaux et magazines imprimés et la radio écoutée sur un poste classique sont complètement marginalisés.

Mais si on dispose de plusieurs écrans, pourquoi choisit-on tel écran à tel moment ?

Ça, c’est la bonne question ! Ça dépend de 4 critères : le temps dont on dispose, la tâche qu’on veut réaliser, l’endroit où l’on se trouve et l’état d’esprit. Et puis chaque écran à sa spécificité. L’ordinateur est plutôt utilisé pour le travail productif. Le téléphone pour la communication. La tablette pour le délassement. Cet usage induit aussi un rapport symbolique qui a son importance. Le téléphone par exemple, c’est un compagnon qui vous suit partout. C’est pour ça que beaucoup de gens se sentent désemparés lorsqu’ils l’ont oublié chez eux le matin !

Cela dit, les gens ont tendance à combiner l’usage de ces appareils. Dans 77% des cas, quand ce public regarde la télé, il utilise aussi un autre support, son téléphone ou sa tablette, souvent en lien avec le programme regardé !

A côté de cet usage simultané, il y a aussi un usage séquentiel. C’est-à-dire qu’une activité est amorcée sur un support et poursuivie sur un autre, le tout formant une séquence autour d’un même sujet. L’exemple typique, c’est une discussion amorcée sur un réseau social et que l’on poursuit sur différents supports suivant les endroits où on se trouve.

Et comment les gens vivent-ils ça ? Apparemment très bien ! Selon les enquêteurs, ceux qui sont entrés dans l’ère du multi-écrans se disent satisfaits. Ils ont l’impression de gagner du temps, de mieux maîtriser leur environnement et d’être plus efficace.

Retrouvez médiaTIC dans Matin Première du lundi au vendredi à 08:25. Plus d’infos à découvrir Twitter, Google+ et sur médiaTIC+ .

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK