Arizona Nightmare…

La coalition Arizona rêvée par le MR, le VLD et le CD&V est en train de mal tourner. Une rencontre était prévue hier, elle n’a pas pu se tenir, faute de participants. Les socialistes flamands et le cdH ont décliné. L’Arizona Dream (du nom du film d’Emir Kusturica) se transforme en Arizona Nightmare.

Reprenons les données du problème Arizona. Cette coalition est voulue par le MR, le VLD et le CD&V. Elle est attendue par la N-VA, elle doit encore convaincre deux partis, le SPA et le cdH. Le sp.a doit prendre un risque important gouverner sans le PS. Le cdH doit prendre un risque important gouverner avec le MR de Georges Louis Bouchez et la N-VA de Bart de Wever dans une coalition ou les francophones seraient plus minoritaires que jamais. Ces deux partis, avant de commencer une négociation veulent être rassurés.

Méfiance

Le Spa et le cdH ne sont actuellement pas du tout convaincus de la formule. Le cdH a rédigé une note avec des revendications. Mais son président Maxime Prévot dit qu’il n’a même pas pu la présenter aux trois rois. Il dit qu’il ne les a vus qu’une seule fois en trois semaines. Le Spa a eu droits à plus d’égards, mais aussi à plus coups bas. Car lui aussi a rédigé une note, mais son président Conner Rousseau dit qu’un des trois rois la fait fuiter le mettant en difficulté.

Ce n’est évidemment pas la version de Georges Louis Bouchez et des deux autres présidents. Eux disent qu’ils ont rédigé une note équilibrée. Sur Twitter ou sur la VRT ils se déchaînent pour pointer des doigts accusateurs sur le méchant SPa qui ne veut pas s’asseoir pour parler. Et aussi sur le méchant cdH qui ne veut pas venir à la réunion non plus. A croire que l’Arizona n’était là que pour ça, pour mettre en difficulté le SPa et le cdH. A chaque tweet, à chaque déclaration, la confiance décline, l’Arizona s’éloigne, et le temps passe.

Les trois rois

Il faut dire que les trois rois ne sont pas pressés. Leurs partis sont déjà au gouvernement. Pourquoi écrire un plan de relance à 6 alors qu’on peut l’écrire à trois ? Pourquoi revaloriser la santé à 6 alors qu’on peut le faire à trois ? Plus le mois de septembre approche avec ce vote de confiance prévu, plus la peur des élections forcera les autres partis choisir. Et eux, les trois rois, ils espèrent avoir renforcé leurs positions. Et au pire si la confiance n’est pas votée et qu’on va aux élections, ils pourront dire que c’est la faute des autres. Du sp.a irresponsable, du cdH irresponsable, du PS irresponsable, des verts irresponsables.

Les trois rois pensent qu’ils ne seront jamais nus. C’est sans doute ce que pensent tous les rois, avant d’être nus.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK