Après les travaux, Namur va-t-elle (enfin) s’assumer comme capitale wallonne ?

Après une édition 2020 annulée en raison de la pandémie de coronavirus, les Fêtes de Wallonie sont de retour à Namur ce week-end du 18-19 septembre. A côté des discours politiques classiques et attendus – et qui évoquent inévitablement les tragiques inondations du mois de juillet, les Namurois profitent de ces Fêtes pour inaugurer "L’Esplanade", "un petit pas pour l’homme mais un grand pas pour les Namurois". L'"Esplanade", c’est une grande dalle au "Grognon", le "cœur" de Namur, petit espace à la confluence de la Sambre et de la Meuse. D’une certaine façon, le cœur (pas uniquement géographique) de la Wallonie, l’union des deux bassins historiques, raison pour laquelle, Namur est devenue plus ou moins naturellement la capitale wallonne, au fur et à mesure du développement d’un sentiment wallon, au cours du siècle dernier.

C’est précisément au "Grognon" que cet épisode du podcast "Les Quatre Saisons" vous convie pour évoquer la ville de Namur : son statut de capitale politique et de siège administratif de la Wallonie, le rapport des habitants de la ville à ce statut, le développement important de la ville sous l’égide du bourgmestre Maxime Prévot et par corollaire les problèmes de "grande ville" qui touchent désormais Nameur.

35 ans après la publication d’un décret établissant Namur comme capitale de la Wallonie, la ville aux 111.000 habitants va-t-elle enfin se saisir de son titre de capitale wallonne ?

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK