À l'ère numérique, les enfants sont-ils davantage menacés d'agression sexuelle ?

Yahoo et Tumblr, le mariage de raison
2 images
Yahoo et Tumblr, le mariage de raison - © Tous droits réservés

Avec internet, les enfants sont-ils davantage exposés à des risques d’agressions sexuelles que par le passé ? De nombreux parents le redoutent.

Oui, ça fait partie des grandes craintes que charrie internet. C’est évidemment à prendre au sérieux. Mais il faut bien distinguer deux choses. D’une part, l’exposition à la pornographie. Et d’autre part, le risque d’agression sexuelle.

En ce qui concerne le premier sujet, il ne faut pas se voiler la face : dès qu’ils commencent à surfer, les enfants sont susceptibles d’être confrontés à des contenus inappropriés à leur âge. Une situation qui est favorisée par la montée en puissance des appareils mobiles. L’accès à ces contenus ne peut pas y être bloqué de la même manière que sur un ordinateur classique. Des protections qui se révèlent d’ailleurs assez aléatoires compte-tenu de l’habileté de certains jeunes à les contourner.

L’Association des Directeurs d’Ecoles du Royaume-Uni s’est penché sur ce problème. Selon la BBC, elle recommande aux enseignants et aux parents d’aborder de front cette question avec les enfants, dès qu’ils ont accès à internet. Il faut qu’ils soient prévenus qu’ils vont probablement voir des choses qui ne leur conviennent pas. Si ça arrive, ils doivent en parler. Ce n’est pas de la pudibonderie, c’est une question d’éducation à la sexualité et de construction de l’image de soi.

Et puis, il y a la question de savoir si tout cela crée un climat qui favorise les agressions sexuelles envers les enfants et les adolescents dans la vie réelle.

Oui, c’était l’objet du Congrès international francophone sur l'agression sexuelle qui s’est déroulé la semaine dernière à Québec. Le constat est rassurant : internet ne conduit pas pour le moment à une augmentation du nombre d’agressions sexuelles à l’égard des mineurs. Ecoutez Thierry Pham, professeur de psychologie légale à l'Université de Mons, il était interrogé à Québec par Radio-Canada.

http://www.radio-canada.ca/regions/quebec/2013/05/17/020-cifas-congres-cybercriminalite-caractere-sexuel-internet-vendredi.shtml

Il n’empêche, la vigilance s’impose.

Oui, parce qu’internet permet aux délinquants sexuels de s’organiser en réseaux. Et il contribue à faire disparaitre les inhibitions et la culpabilité face à ce genre de comportements. Certains sont même très habiles pour séduire des jeunes en ligne et puis entrer en contact avec eux.

En conclusion, il ne faut ni surestimer le danger tel qu’il existe aujourd’hui, ni sous-estimer ses évolutions possibles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK