Maurane, le swing des mots

Maurane, le swing des mots
Maurane, le swing des mots - © Tous droits réservés

Elle avait 57 ans. Elle avait encore chanté ce dimanche à la fête de l’Iris. La chanteuse nous a accompagné pendant près de 40 ans.

 

1980, la date du premier enregistrement de Maurane. Il y a 38 ans. De son vrai nom Claudine Luypaers, elle se fait d’abord appeler Claudie Claude, puis Claude Maurane, puis Maurane tout court. Elle a d’abord été choriste, pour Philippe Lafontaine, Jo Lemaire  ou Viktor Lazlo. Sa carrière débute vraiment en 1983 avec le titre " danser ". Succès immédiat et fulgurant, la vie c’est fait pour danser, en tout cas  quand tout va bien. Michel Berger lui propose d’entrer dans la troupe de Starmania, 2ieme version, ou elle interprète Marie-Jeanne, et on bout du compte on se rend compte qu’on est toujours tout seul au monde. En 1989 c’est la gloire avec " Toutes les mamas. " Maurane est à l’Olympia. Au tournant de ces années 80 et 90 ses tubes nous accompagnent. Ceux qui ont connu ces années-là ont souvent un souvenir personnel lié à l’une des chansons, qui nous parlent d’amour, de sentiments ou de philosophie de vie. " Du mal du mal ", ou " Ca casse "  sont des madeleines de Proust pour beaucoup d’entre nous. Moi j’ai encore le souvenir de " Pas gaie la pagaille ", une époque où j’étais étudiant à Paris et flânait parfois au parc Monceau.   Maurane qui   comprend son époque se mobilise pour " Solidarité enfance sida ", les concerts " sol en si. " Elle a également participé à quelques éditions des enfoirés en faveur des restos du cœur. Après le tournant du siècle elle avait continué à nous accompagner avec " Fais-moi une fleur " en 2004 ou " Trop forte ", ou elle évoquait ses rondeurs en 2011.

Le talent de Maurane : concilier le jazz et la chanson

Elle a le jazz dans la peau. Elle est très proche dans sa démarche de Claude Nougaro. Elle avait d’ailleurs enregistré un album hommage au toulousain en 2009. Comme lui elle réussit à marier le swing et la langue française. Elle fait danser les rimes, place les accents toniques, compose des airs qui sont entêtants sans être vulgaires, et  trouve la note bleue. Avec des titres énergiques, à grand renfort de cuivres, qui rencontrent le succès commercial, mais aussi avec des albums plus intimistes et authentiquement jazz (elle en a enregistré deux avec Steve Houben au saxophone et Charles Loos au piano). Ce qui fait le succès de Maurane c’est donc le swing des paroles, ses qualités de mélodiste et évidement sa voix. La puissance de sa voix, la chaleur de sa voix, sa profondeur et sa capacité à habiter l’émotion que contiennent ses chansons. Cela peut aller de la très grande énergie comme " Toutes les mamas " à la très grande sensibilité, la tristesse, la résignation, le spleen " Sur un prélude de Bach ", toi qui courais dans les flaques, moi et ma tête à claque. Ce matin Maurane a rejoint Glen Gould, ses amours qui se détraquent, les chagrins lourd, les peines qu’on bricole, on a tous une saute de boussole.

Cruauté de sa disparition, Maurane était en train de revenir à la chanson

Pendant deux ans elle n’avait plus chanté, problème de santé, cordes vocales atteintes. Elle avait connu des baisses de moral. Elle avait aussi traversé ces dernières années quelques polémiques avec des déclarations sur twitter que tout le monde n’avait pas apprécié.  Maurane avait du caractère et du franc-parler. Une fragilité aussi, des complexes à revendre. Mais sa voix et son désir de chanter semblaient revenir. Dimanche, il y a deux jours elle avait donc chanté à la fête de l’Iris. Des duos avec Typh Barrow et Marie Daulne. Des chansons de Jacques Brel. Elle préparait un album. On ne le savait pas mais c’était une manière de boucler la boucle. En 1979 au tout début de sa carrière c’est un spectacle d’hommage à Jacques Brel qui lui avait permis d’être repérée par Pierre Barouh. Tant qu’à enregistrer des reprises, on aurait envie que Maurane ne nous quitte pas.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK