CETA: quand des flamingants soutiennent la position wallonne

CETA: quand des flamingants soutiennent la position wallonne
CETA: quand des flamingants soutiennent la position wallonne - © Tous droits réservés

"Même si, dans ce dossier, il n’est pas impossible que le PS en tant que parti dans l’opposition au fédéral se plaise à jouer un rôle de trouble-fête, Magnette a raison de ne pas signer l’accord. Une décision aussi radicale (et irréversible) mérite au moins un débat au parlement, un débat public, voire – pourquoi pas? – un référendum".

Ainsi débute la conclusion d'un édito publié dans Doorbraak et intitulé "Signez ici, svp (Hier tekenen AUB)".

Le texte est non seulement publié sur Doorbraak, une plateforme proche du mouvement flamingant mais est en outre signé de Johan Sanctorum. Si le nom ne vous dit rien, sachez qu'il s'agit d'un philosophe et éditorialiste qui a un moment mis ses talents au service du parti nationaliste flamand d'extrême droite qu'est le Vlaams Belang.

"Refus de soumission" et "élan démocratique

Pas vraiment un curriculum vitae qui laisse poindre une franche empathie pour le sort de la Wallonie ou de ses luttes et encore moins pour le parti socialiste francophone. Mais, en l’occurrence, ici la posture du Ministre-président (socialiste) wallon Paul Magnette agrée l'auteur qui estime que face à l'ultimatum européen, "Magnette refuse de se faire mettre sous pression et mobilise également le parlement dans un élan de démocratie qui a le don d’exaspérer Juncker (président de la Commission européenne, NDLR) et sa clique".

"La menace que le CETA conduise à un détricotage complet de l’État de droit et de son contrôle civil, mais également de notre économie locale, au bénéfice des multinationales et de leurs lobbyistes, est à ce point sérieuse qu’onze académiciens canadiens spécialistes de la question des accords de libre-échange implorent dans une lettre ouverte les gouvernements wallon et belge de continuer de s’opposer au traité CETA", relève encore l'auteur.

Le texte a été épinglé par le site d'information Daardaar, qui traduit tous les jours en français l'essentiel des textes des sites d'information flamands. La traduction complète du texte en question se trouve ici.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK