Quatre engins de chantier ont quitté l'entreprise Caterpillar à Gosselies

L'usine de Caterpillar Gosselies a repris son activité le 19 septembre dernier. Mais, depuis des semaines, les livraisons des machines étaient interrompues et la direction générale du groupe s'impatientait. Elle a ainsi annoncé, dans un courrier reçu vendredi dernier, avoir supprimé définitivement la commande de 145 machines du plan de charge de l'usine belge et elle a brandi la menace de fermer l'usine si aucune expédition n'avait lieu dans les trois semaines.

Un bras de fer latent était donc en place. Ce dimanche 9 octobre, les réunions se sont enchaînées pour évoquer le problème et, finalement, les expéditions ont repris. Confirmées ce lundi après-midi par Thomas Godfrain, le porte parole de Caterpillar Gosselies : "C'est vraiment une étape importante vis-à-vis du groupe Caterpillar pour montrer que les expéditions reprennent. Maintenant, cela ne représente qu'une seule des conditions qui étaient demandées par notre donneur d'ordre Caterpillar sarl. Le 5 octobre dernier, il nous avait envoyé un courrier en nous demandant de reprendre les expéditions pour le 10 octobre, ce qui a été fait aujourd'hui."

Une étape importante a été franchie aujourd'hui, mais elle est à confirmer sur la durée

Thomas Godfrain poursuit : "La deuxième demande était de revenir rapidement à un niveau de production de 70%, ce qui n'est pas encore le cas partout dans l'atelier. Et la troisième demande de Caterpillar était d'expédier les machines au rythme de la production. Une étape importante a été franchie aujourd'hui, mais elle est à confirmer sur la durée. Et puis il faudra voir avec les organisations syndicales comment augmenter le rythme de la production dans les ateliers et comment atteindre le nombre d'expéditions."

Pour la première fois depuis le mois de septembre et l'annonce de la fermeture prochaine de l'entreprise Caterpillar à Gosselies, ce sont donc quatre engins de chantier qui ont quitté l'usine carolo à destination de leurs clients ce lundi.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK