Fermeture Caterpillar Gosselies: la commissaire Thyssen rappelle ses responsabilités sociales à la direction

La commissaire européenne à l'emploi et aux affaires sociales, Marianne Thyssen, a rappelé mercredi à la direction de l'usine de Caterpillar à Gosselies, dont la fermeture a été annoncée vendredi dernier, ses responsabilités sociales et morales, en affirmant que "le dialogue social fait partie de l'ADN de l'Europe".

"Cette culture (du dialogue) doit aussi se retrouver dans ces négociations" sur les modalités de fermeture de l'usine, a-t-elle ajouté à l'issue d'une rencontre mercredi matin avec la direction et les syndicats de Caterpillar.

Quelque 2200 emplois sont directement menacés et plusieurs milliers d'autres indirectement, principalement chez les sous-traitants.

"Nous vivons dans une économie de marché. Les entreprises prennent des décisions liées aux affaires et ce n'est pas au politique de les renverser. Mais nous sommes dans une économie sociale de marché et j'ai clairement fait comprendre à la direction que la législation européenne exige une responsabilité sociale et que le dialogue social doit être au centre (des négociations) en cas de licenciement collectif", a déclaré Marianne Thyssen.

Elle a exprimé l'espoir que ces négociations soient menées par la direction locale du géant américain du génie civil.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK