Charles Michel: "Nous engagerons des poursuites contre Caterpillar si c'est nécessaire"

Caterpillar encore et toujours à la Chambre ce jeudi après-midi. Cette fois, c'est dans le cadre d'une commission commune, Économie et Affaires sociales, que les débats autour de la fermeture de l'usine de Gosselies ont pris place.

À cette occasion, le Premier ministre Charles Michel (MR) et son ministre de l'Emploi Kris Peeters (CD&V) ont fait le point sur la question Caterpillar avant de répondre aux questions orales des députés.

L'ESSENTIEL :

  • Un cabinet d'avocat sera désigné afin d'épauler le gouvernement fédéral par rapport aux responsabilités et fautes éventuelles de Caterpillar dans sa décision.
  • Charles Michel a assuré que le gouvernement engagerait ainsi "des poursuites contre Caterpillar si c'est nécessaire".
  • Le Premier ministre affirme également que pérenniser une activité industrielle pérenne sur le site est la "priorité absolue".
  • Il sollicitera un rendez-vous avec le président français François Hollande, à propos de la décision de Caterpillar de transférer des activités de Gosselies à Grenoble.

Suivez en direct les débats de cette commission:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK