Caterpillar, de la petite entreprise à la géante multinationale américaine

De la petite entreprise née dans les années 1920 au sud de Chicago, dans l'Illinois, est né un groupe industriel géant à force d'acquisitions. Le siège social est resté au même endroit, à Peoria, où sont encore prises toutes les décisions, mais, aujourd'hui, l'entreprise compte 500 sites dont 300 usines répartis dans 180 pays sur le planète.

4 images
Caterpillar dans le monde. © RTBF - IMAGIQUE

C'est un très gros employeur mondial : il emploie plus de 110 000 personnes. Caterpillar fournit 48 000 emplois rien qu'aux États-Unis, 26 000 en Asie-Pacifique, qui va de la Chine à l'Australie en passant par la Corée, tandis que toute l'Europe réunie à l'Afrique et au Moyen-Orient ne représentent que 26 000 emplois – dont 2200 en Belgique jusqu'à aujourd'hui – et 12 300 emplois pour l'Amérique latine.

Marché mondial au ralenti

4 images
Caterpillar dans le monde. © RTBF - IMAGIQUE

Mais voilà, le chiffre de Caterpillar est en baisse constante depuis 3 ans, notamment à cause de la baisse de l'activité mondiale. Et, très logiquement, l'entreprise privilégie ses intérêts en Amérique du Nord. Alors pour se refaire une santé, l'année dernière, le groupe a annoncé vouloir supprimer 10 000 emplois et fermer une vingtaine de sites d'ici à 2018. Outre la Belgique, l'Irlande est aussi concernée puisque 250 emplois y sont sacrifiés, mais aussi le Royaume-Uni et l'Italie.

4 images
Caterpillar dans le monde. © IMAGIQUE - RTBF

Évidemment, l'idée du groupe est d'allouer la production à d'autres sites, un en France notamment, où Caterpillar a beaucoup investi ces dernières années. Mais elle viserait aussi surtout une relocalisation aux États-Unis. L'entreprise veut privilégier ses intérêts en Amérique du Nord en s'adaptant à un marché mondial qui tourne au ralenti et désire profiter des bas salaires et de la bonne activité économiques américaine.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK