Brexit: l'option d'un 2e référendum d'indépendance de l'Ecosse est "sur la table"

Nicola Sturgeon, Première ministre écossaise
2 images
Nicola Sturgeon, Première ministre écossaise - © ROBERT PERRY - AFP

L’Écosse et l'Irlande du Nord ont majoritairement voté contre la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, ce qui pourrait avoir des conséquences internes au pays.

La possibilité d'un second référendum d'indépendance de l’Écosse est "sur la table", a déclaré vendredi à Édimbourg Nicola Sturgeon, Première ministre de la région septentrionale du Royaume-Uni, constatant que ses habitants avaient voté majoritairement contre le Brexit.

"La possibilité d'un second référendum doit être sur la table et elle est sur la table", a déclaré devant la presse Nicola Sturgeon, également chef du Parti national écossais (SNP). Organisé en septembre 2014, le référendum sur l'indépendance de l’Écosse avait été remporté par le camp du non à 55% des voix.

Nicola Sturgeon a rappelé que l’Écosse "voit son avenir au sein de l'UE" tandis que le Sinn Fein irlandais estimait que la Grande-Bretagne n'avait plus de mandat pour gouverner l'Irlande du Nord.

Le vote ici montre clairement que les Écossais voient leur avenir au sein de l'UE

Toutes les circonscriptions d’Écosse ont voté pour le maintien dans l'Union européenne. Le résultat était plus nuancé en Irlande du Nord mais restait majoritairement favorable au "Remain".

Le Sinn Fein, parti républicain irlandais, a quant à lui appelé à un référendum sur une Irlande unifiée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK