Grande-Bretagne: la députée travailliste pro-UE Jo Cox tuée par balles

Jo Cox, une députée travailliste pro-UE de 41 ans, est morte des suites de ses blessures après avoir été la cible de coups de feu jeudi à Birstall (nord de l'Angleterre), plongeant le pays dans le drame à une semaine du référendum sur l'Union européenne.

"J'ai le regret d'annoncer qu'elle est morte des suites de ses blessures", a indiqué la chef de la police locale, Dee Collins, lors d'une conférence de presse. Le décès a été constaté à 12H48 GMT, a-t-elle précisé.

La police, qui a interpellé un suspect âgé de 52 ans, a indiqué qu'un "grand nombre de témoins" avaient été entendus. L'homme, dont les motifs n'ont pas été précisés, a été décrit par ses voisins comme un "solitaire".

"La famille du Labour et l'ensemble du pays sont sous le choc et éprouvent de la tristesse après le meurtre horrible de Jo Cox", a réagi sur Twitter le chef du Parti travailliste Jeremy Corbyn.

"La mort de Jo Cox est une tragédie. Elle était une députée engagée et bienveillante. Mes pensées vont à son mari Brendan et à ses deux jeunes enfants", a également commenté sur Twitter le Premier ministre David Cameron.

"Britain first"

Alors que la campagne pour le référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'UE battait son plein à sept jours du scrutin, l'agresseur aurait crié "Britain first", soit "Priorité au Royaume-Uni", selon un témoin citée par la chaîne Sky News.

Après l'annonce de l'agression contre la députée, le camp militant pour le maintien du Royaume-Uni dans l'UE a annoncé la suspension de sa campagne pour la journée.

L'ancien maire de Londres et chef de file du camp pro-Brexit (sortie de l'UE) Boris Johnson a également annoncé qu'il cessait de faire campagne pour la journée tandis que David Cameron a annoncé qu'il annulait un meeting pro-UE à Gibraltar où il est arrivé dans l'après-midi.

Jo Cox, députée travailliste pro-européenne de la circonscription de Batley et Spen (West Yorkshire), a été touchée avant de s'effondrer dans une mare de sang, selon un témoin cité par l'agence Press Association.

L'attaque s'est produite à proximité de la bibliothèque municipale de Birstall, où la députée rencontrait régulièrement ses administrés.

La députée avait été élue lors des dernières élections législatives de 2015.

Un homme a également été victime de blessures légères, selon la police.

Charles Michel présente ses condoléances au peuple britannique

Le Premier ministre belge Charles Michel s'est dit choqué jeudi par le meurtre de la députée britannique Jo Cox et a présenté ses condoléances "au peuple britannique", en plus des proches de la victime.

"Hate has no creed, religion or race. It is indeed poisonous" (La haine n'a pas de croyance, de religion ou de race. Elle est de fait un poison"), a tweeté le chef du gouvernement belge.

Charles Michel a présenté ses condoléances à la famille de la victime et à ses proches, ainsi qu'au peuple britannique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK