Brexit: l'ex-président français Sarkozy demande un "nouveau traité" européen

Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy - © GEOFFROY VAN DER HASSELT - AFP

L'ancien président français Nicolas Sarkozy a demandé vendredi après la victoire du Brexit un "nouveau traité" européen, prévoyant notamment le renforcement des contrôles aux frontières et l'arrêt du processus d'élargissement de l'Union européenne.

"Le peuple britannique a choisi" et "la lucidité commande de dire que ce sentiment de rejet est partagé par beaucoup de Français et beaucoup d'autres Européens. Ce qu'a dit le peuple britannique, d'autres peuples en Europe peuvent le dire. Nous ne pouvons, nous ne devons l'ignorer", a souligné Nicolas Sarkozy, lors d'une déclaration.

Évoquant une "crise majeure" de l'Union européenne, le président du parti d'opposition de droite Les Républicains, a jugé "urgente" la question de "sa refondation profonde", par l'élaboration d'un nouveau traité.

"Repenser notre relation"

"L'Europe peut fonctionner sans les Britanniques et nous avons d'ailleurs du temps pour repenser notre relation avec notre voisin. En revanche, l'Europe désormais à 27 ne peut plus fonctionner de cette manière", a-t-il souligné.

A cette fin, Nicolas Sakozy a demandé "qu'une réunion de chefs d’État et de gouvernement européens prenne la décision d'élaborer un nouveau traité qui montrera aux peuples de notre continent que l'Europe est décidée à reprendre son destin en main".

Il suggère de bâtir ce traité sur "cinq piliers": respect des frontières extérieures de l'Europe, mise en place d'un "gouvernement économique de la zone euro", concentration des compétences de l'UE sur "une dizaine de priorités stratégiques" et meilleur fonctionnement institutionnel.

Enfin, "le processus d'élargissement de l'Europe doit être clairement stoppé jusqu'à nouvel ordre (...) La Turquie n'a pas sa place dans l'UE", a insisté Nicolas Sarkozy.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK