Bananes incurvées, barmaids seins-nus et pantalons à braguette: les mythes du Brexit

Bananes incurvées, barmaids seins-nus et pantalons à braguette: ces mythes que le Brexit veut sauver
2 images
Bananes incurvées, barmaids seins-nus et pantalons à braguette: ces mythes que le Brexit veut sauver - © Sand R/RTBF/Belga

En cette période de Brexit or not Brexit, l'Union européenne a tenu a faire le point sur les rumeurs que les partisans de la sortie de l'UE véhiculent. De la couleur des ambulances à l’interdiction des pantalons à braguette, en passant par la banane incurvée, un site internet a été créé afin de séparer info et intox.

L’index classé par ordre alphabétique s'efforce de répondre aux questionnements des eurosceptiques. Nos confrères du Guardian en ont sorti un top 10. Et non ! l’Europe n’a jamais voulu interdire les chips cocktail aux crevettes, ni cacher la poitrine des barmaids britanniques avec du ruban adhésif rouge, encore moins interdire les bananes incurvées… Autant de mythes nés de l’incompréhension d’une directive ou d'un autre texte de loi européenne. Incompréhension, car la plupart de ces mythes contiennent un fond de vérité mais découlent d'une lecture trop pointilleuse de la législation.

Courbe oui, malformée non

L’histoire de la banane de Boris Johnson est emblématique du phénomène. En 1994, des journaux comme The Sun, Daily Mirror, Daily Mail et Daily Express font leurs choux gras d'une information surprenante : "Curved bananas have been banned by Brussels Bureaucrats” ("Les bananes courbes interdites par les bureaucrates de Bruxelles"). Le Sun est revenu à la charge en 1998: "Bananas must not be excessively curved" ("Les bananes ne doivent pas être trop incurvées").

Le fact-checking du Guardian montre qu’il y a bien un passage dans le texte incriminé qui peut créer le doute, en stipulant que les bananes ne devraient pas avoir une incurvation anormale, ou plus précisément que la banane doit être "free from malformation or abnormal curvature of the fingers” (sans malformation ou courbure anormale). Il n'empêche : dans les faits, la banane classique, délicatement incurvée, la "Lady Finger", n’est pas en danger et continue à se déguster comme d’habitude, Bruxelles ou pas Bruxelles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK