Vélo à Bruxelles: apprivoisez un réseau cyclable en plein développement

Un plan comme pour les transports en commun pour inciter les cyclistes à emprunter des chemins préférentiels.
2 images
Un plan comme pour les transports en commun pour inciter les cyclistes à emprunter des chemins préférentiels. - © Tous droits réservés

Connaissez-vous les Itinéraires Cyclables Régionaux?

Ces parcours ont été créés à Bruxelles pour faciliter la vie des cyclistes lorsqu’ils cherchent un itinéraire où la circulation est moins importante et les conditions de sécurité plus "vélo friendly" : "Pour les réaliser, plusieurs facteurs ont été pris en compte oui. Par exemple, ces parcours tiennent aussi compte de la topographie de Bruxelles, explique Aurélie Willems du GRACQ (Groupe de Recherche et d’Action des Cyclistes Quotidiens). Il faut parvenir à trouver l’équilibre entre la rapidité de parcours, la sécurité et les côtes à affronter parfois. Malheureusement, les voies les plus directs sont souvent les boulevards les plus encombrés par la circulation et où la sécurité et les aménagements ne sont pas les plus rassurants".

Car les itinéraires, et les cyclistes, s'adaptent aux voitures et pas l'inverse dans une capitale où l'automobile reste reine. Le franchissement de certains obstacles ramène vers les grands axes mais surtout, pour éviter ces derniers, le cycliste doit souvent faire des détours.

Pas toujours bien senti

Exemple, l'itinéraire 2a, en provenance de Wezembeek-Oppem vers le centre, termine sa course à l'entrée de l'avenue de Cortenbergh. Pour arriver au rond-point Schuman et aux institutions européennes, si vous suivez les itinéraires proposés, vous bifurquerez vers la rue du noyer, puis prendrez la rue de Hobbema et l'avenue de la Renaissance pour enfin arriver... avenue de Cortenbergh mais un peu plus loin. Dans la pratique, personne ne suit cet itinéraire et face à la circulation dense dans la zone, les cyclistes préfèrent généralement passer par les trottoirs.

De plus en plus accueillante

Bruxelles dispose à l’heure actuelle de 178 km de pistes cyclables mais "si nous comptons plus largement en additionnant les simples marquages, les bandes suggérées ou les bandes bus pouvant être empruntées par les cyclistes aux véritables piste cyclables séparées de la circulation, on arrive presque à 350 km d’infrastructures cyclables ", déclare Camille Thiry de Bruxelles Mobilité.

350 km. Enorme. Mais un constat qui mérite d’être nuancé. Car si Bruxelles fait des efforts incontestables pour rendre son réseau de plus en plus accueillant pour les cyclistes, dans la pratique, les bandes suggérées, par exemple, n’empêchent et n’interdisent absolument pas les automobilistes passer dessus. Ils ne s’en privent pas d’ailleurs : "Nous essayons de rester alertes car au-delà d’inciter les cyclistes à se maintenir à bonne distance des portières des voitures garées le long de la chaussée, les autorités comptabilisent souvent ces bandes marquées au sol comme des pistes cyclables en tant que telles alors qu’il en est rien, complète Amélie Willems. Une vraie piste cyclable, c’est une piste séparées physiquement des voitures".

En pratique

Il existe 19 itinéraires Cyclables Régionaux :

  • 12 radiaux (numérotés de 1 à 12),
  • 2 rocades (A et B) et 1 arc (C),
  • 3 itinéraires nommés en fonction de repères géographiques qui caractérisent leur tracé : Canal (abréviation bilingue, CK), la Senne (SZ) et le Maelbeek (MM),
  • et enfin, 1 itinéraire nommé en fonction des repères urbains qu'il relie : la route des Palais (PP).

Pour vous renseigner et pourquoi pas l'adopter, voici le plan détaillé proposé par Bruxelles Mobilité ou bien rendez vous directement sur la carte interactive.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK