Une nouvelle carte de handicapé sera valable dans 8 pays européens en 2017

L'European Disability Card sera disponible dès 2017
L'European Disability Card sera disponible dès 2017 - © MICHEL WIEGANDT - BELGA

La secrétaire d’État fédérale à l'Intégration sociale et aux Personnes handicapées, Elke Sleurs (N-VA), et les ministres compétents au sein des entités fédérées, Maxime Prevot (Wallonie-cdH), Céline Fremault (CoCof bruxelloise-cdH), Jo Vandeurzen (Flandre-CD&V) et Antenios Antoniadis (Communauté germanophone) ont signé lundi le protocole d'accord à la création en Belgique de la carte européenne d'invalidité.

A partir de 2017, l'European Disability Card permettra à ceux qui en sont titulaires de prouver qu'ils sont reconnus comme personne souffrant d'un handicap, sans élément à fournir et d'accéder, dans les huit pays qui se sont jusqu'ici engagés dans le processus, à des tarifs d'accès spécifiques et à d'autres avantages dans les domaines de la culture, des sports et des loisirs.

La phase de lancement du projet courra jusqu'en juillet prochain. On table pour le moment sur le nombre de 85 000 cartes sur foi du nombre de cartes de stationnement sollicitées. Un événement de lancement est prévu au printemps.

Dans 8 pays

Les personnes reconnues handicapées par le SPF Sécurité sociale, l'Agence pour une Vie de Qualité (AViQ-Wallonie), Phare (Personne Handicapée Autonomie Recherchée - Bruxelles CoCof), l'agence flamande pour les personnes handicapées (VAPH) et le service germanophone pour personnes handicapées peuvent introduire une demande d'obtention de la carte auprès de l'institution concernée.

Le financement du budget à charge de la Belgique (163 717 euros) est réparti à raison de 30% pour le fédéral, et 70% pour les entités fédérées (Flandre 59,6%, Wallonie 31,4%, CoCof 8,4% et Communauté germanophones 0,7%).

L'Europe subventionne l'opération à hauteur de 170 000 euros.

Les organisations représentatives des personnes handicapées sont associées aux différents étapes de la mise en œuvre du projet. Pour l'instant huit pays participent à ce projet européen: Slovénie, Malte, Chypre, Finlande, Italie, Estonie, Roumanie et Belgique.

Un site web sera développé au cours des prochains mois.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir