Louer son bien pour le cinéma? Sympa et ... rémunérateur

Les agences de production bénéficient depuis 2002 d'avantages fiscaux que l'on appelle Tax shelter. Une aubaine qu'elles mettent à profit pour venir tourner chez nous. Un des effets collatéraux, c'est le besoin quasi systématique de décors, extérieurs et intérieurs. La maison d'un particulier, un appartement vide, un chantier, une usine, un jardin, un magasin. Tous les lieux peuvent servir à un tournage!

Comment ça marche

Il existe aujourd'hui une demi-douzaine d'agences spécialisées dans la recherche de décors. Celles-ci possèdent une banque de données qu'elles proposent aux producteurs et aux réalisateurs de films en fonction de leurs besoins.

Et vous pouvez, vous aussi, offrir un décor : maison ouvrière, garage encombré, façade industrielle ou dans un autre registre, villa avec piscine ou même une voiture de luxe.

La rémunération varie en fonction des nécessités du tournage et donc du nombre de jours. Exemple : toute une villa de 400 mètres carrés avec piscine, 1000 euros par jour. Une Ferrari : 2000 euros pour quinze jours. Un appartement de 60 mètres carrés : 250 euros par jour...

Il suffit de s'inscrire auprès de ces agences : repérages.beClap.be, ou encore une petite dernière sur le marché Movietown...

Coulisses du tournage et assurances

Les particuliers qui ont décidé de se lancer dans l'aventure nous disent avoir été rassurés par le fait que la production garantit la remise en état des lieux et possèdent des assurances qui couvrent les dégâts éventuels.

es propriétaires des lieux loués sont généralement priés de quitter les lieux pendant le tournage, c'est un bémol.

Cela dit, ils peuvent toujours négocier pour pouvoir visiter l'équipe de tournage...

Chez Movietown par exemple, les propriétaires reçoivent les photos de tournage. Cette agence travaille par ailleurs pour une nouvelle série télévisée qui sera diffusée juste avant la coupe du monde de football en 2018 et qui s'intitulera "Champion". Bon cinéma!

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK