Les routes du futur et leur éclairage intelligent, c'est pour demain

On les appelle déjà les routes connectées ou "Smartways". Elles informeront le conducteur, via sa connectivité intégrée, de l'état de la route, de la météo, des dégradations, mais elles informeront aussi les autorités qui pourront réagir rapidement et modifier en temps réel les informations aux usagers... Des routes agréables, non bruyantes, sécurisantes, avec une signalétique claire adaptée en temps réel... Des routes qui seront "zéro énergie". Mais the best of the futur ce sont les "Charging Lanes", des tronçons entiers de routes ou d'autoroutes qui rechargeront les véhicules électriques en roulant... !

Visible déjà chez nous, l'éclairage intelligent. C'est résolument dans ce sens que travaillent les autorités wallonnes pour équiper l'espace public d'un éclairage qui consomme peu mais qui reste confortable pour l'usager. Plusieurs communes dont Wavre se sont dotées de cette technologie qui a été mise au point, cocorico, en Wallonie! "Smartnodes" c'est son nom, prend son essor. A Wavre, le quartier de l'avenue Boréale en est équipé : 700 000 euros d'investissement - 300 poteaux d'éclairage "Led" et autant de capteurs de circulation.

Lampe s'allume devant, et s'éteint derrière l'usager

L'intérêt c'est de n'éclairer que lorsqu'il y a quelqu'un, logique! Comme la nuit, dans le quartier, c'est plutôt calme, l'option a été de développer un éclairage qui ne se met en route qu'au passage des usagers, qu'ils soient piétons, cyclistes ou automobilistes... Les capteurs communiquent entre eux, ainsi la lampe s'allume devant, et s'éteint derrière l'usager. La ville de Wavre annonce une économie d'énergie de 70%.

Le concept fait des émules, une vingtaine de projets sont en cours de développement en Belgique et en Hollande. La Région wallonne va très prochainement lancer un nouveau marché public pour son éclairage routier et la start-up liégeoise espère, avec ses capteurs nouvelle génération, conquérir le monde.

Les grands pays européens, France, Allemagne, Angleterre ont des centres de recherches routiers imposants. C'est sans doute eux qui implémenteront les premiers les infrastructures de demain. Dans l'immédiat la Wallonie veut réparer, sécuriser, et communiquer au mieux avec les usagers. La priorité, nous dit-on, c'est d'abord zéro mort sur nos routes...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK