Gare aux "brouilleurs" d'ondes qui empêchent de fermer votre véhicule à clef

Copiées ou brouillées, les clefs de nos véhicules montrent leurs limites depuis quelques temps.
Copiées ou brouillées, les clefs de nos véhicules montrent leurs limites depuis quelques temps. - © wikimedia/CC

Si vous avez l'habitude de laisser votre véhicule dehors ou de vous arrêter à la pompe à essence pour aller faire des achats, vérifiez bien que votre voiture est verrouillée, car des vols réalisés à l'aide de "brouilleurs" d'ondes sont constatés chez nous. La technique n'est pas souvent utilisée mais elle se répand.

Une technique simple

Ce petit appareil, pas plus gros qu'un paquet de cigarettes, permet d'empêcher une télécommande de verrouiller une voiture. On les trouve pour quelques dizaines d'euros sur internet. La personne mal intentionnée est à quelques mètres, ça peut être un simple passant, elle active le brouilleur d'ondes quand vous appuyez sur votre clé. Le propriétaire pense donc que son véhicule est fermé, mais en fait, il reste ouvert. Les voleurs n'ont dès lors plus qu'à se servir.

C'est ce qui est arrivé à Cédric et Christelle, un couple d'Houdeng-Goegnies, cet été. Rentrés chez eux au petit matin après un barbecue chez des amis, Cédric ferme, comme à son habitude, la voiture avec sa télécommande. Le lendemain, au réveil, mauvaise surprise : GPS, GSM et argent ont été volés.

"Il n’y avait pas d’effraction, pas de carreau cassé, ni une serrure forcée, ni quoi que ce soit. Il semblerait que ce soit un brouilleur d’ondes radio, de télécommande de la clef. Je suis certain d’avoir fermé la voiture. Le voisin a eu la même chose la même nuit", explique Cédric.

Seule trace des voleurs: une petite griffe à l'intérieur de la voiture mais ce n'est pas assez. Cédric et Christelle paient pourtant une assurance omnium couverture maximale mais, sans effraction, impossible de prouver le vol.

J’aurais dû casser le carreau moi-même

"L’expert me signifie qu’il ne faut pas que j’espère un remboursement des objets à l’intérieur. En fait, j’aurais dû être malhonnête et casser le carreau moi-même. Et là, j’aurais pu espérer un remboursement", précise la victime du vol.

Pas d'effraction, l'assurance refuse d'intervenir

Impossible évidemment de prouver qu'on est victime d'un brouilleur. Par définition, ça ne laisse pas de trace. Le porte-parole d'Ethias regrette la mésaventure mais rappelle que le contrat est clair: "Il n'y a pas d'effraction et donc il n'y a pas de preuve du vol, on ne peut pas intervenir, c'est la règle. On a besoin à tout prix d'une preuve, sinon ce serait la porte ouverte à certains abus. Des gens pourraient nous dire voilà on est venu voler dans ma voiture, il n'y a pas d'effraction merci de me rembourser, c'est impossible à contrôler évidemment".

La technique du brouilleur d'ondes est encore marginale chez nous mais la Police fédérale le confirme elle se repand depuis deux ans. Alors que faire pour faire intervenir son assurance quand ça arrive? "Malheureusement, pour le moment, nous n'avons pas la solution reconnait le porte-parole d'Ethias. Si ce genre de cas se multiplient, c'est vrai que les compagnies d'assurances devraient trouver une solution. Peut-être qu'elle viendra des fabricants de voitures. Peut-être qu'ils devraient réfléchir à développer un système qui laisserait une trace de l'utilisation d'un brouilleur, comme dans le cas d'un pirate informatique, ça pourrait alors être une preuve pour l'assurance".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
Matin Première
en direct

La Première Bxl

Matin Première