Ce qui change en juillet: diabète, sports nautiques, caisses enregistreuses

Diabète: les piqûres à répétition ne seront désormais plus nécessaires
Diabète: les piqûres à répétition ne seront désormais plus nécessaires - © FRANCK FIFE - AFP

Diabète: les capteurs mesurant la glycémie remboursés

Les adultes atteints de diabète de type 1 se voient rembourser, depuis ce 1er juillet, les "capteurs" qui permettent de mesurer le taux de glucose en permanence et qui sont équipés d'un patch qui adhère à la peau durant deux semaines.

Avec cet appareil, les patients peuvent vérifier l'évolution de leur glycémie sur les quatre dernières heures. Les piqûres à répétition ne seront désormais plus nécessaires.

Le patch attaché par un bandage sur le bras est composé d'une minuscule aiguille hypodermique qui mesure directement le taux de glycémie dans le sang.

Caisse enregistreuse

Un nouvel arrêté royal imposant le Système de Caisse Enregistreuse (SCE) dans le secteur horeca dès qu'un chiffre d'affaires annuel de 25 000 euros est atteint est entré en vigueur ce 1er juillet.

Ces caisses intelligentes ont pour but de lutter contre la fraude à la TVA. Les commerces dont le chiffre d'affaire annuel "alimentation" dépasse les 25 000 euros doivent en principe en posséder une.

Les indices médicaux à nouveau en vigueur

Les indices médicaux, qui doivent aligner les hausses annuelles des primes des assurances-hospitalisation sur l'évolution des prix dans le secteur des soins de santé, ont été réintroduits au 1er juillet, selon L'Echo. Les différents indices dépendent du type d'assurance du patient.

Depuis fin 2012, les augmentations de primes devaient suivre l'indice des prix à la consommation. Or, les coûts des soins de santé ont augmenté alors que l'index n'a quasiment pas bougé. Une procédure permettait aux assureurs d'ajuster les primes, mais celle-ci est laborieuse et suscite le mécontentement des patients.

Afin d'éviter cela, le ministre de l’Économie et des Consommateurs Kris Peeters (CD&V) a réintroduit les indices médicaux depuis le 1er juillet. "Avec l'indice médical, les augmentations annuelles sont d'office plafonnées, ce qui protège davantage les consommateurs", se félicite le ministre.

Sports nautiques autorisés en mer par vent de 7 Bf

La "règle de 7 Beaufort", qui interdisait aux sportifs de se lancer en mer dès que le vent atteignait 7 Beaufort ou plus, est abandonnée depuis ce 1er juillet.

Cette règle particulière à la Belgique irritait depuis longtemps les amateurs de kitesurf ou autres, pour lesquels le vent est justement un élément essentiel.

Cette mesure fait partie d'une modification du cadre législatif pour les "sports de vague" pratiqués en mer, fruit d'une concertation menée avec les pouvoirs locaux de la Côte, les fédérations de sports nautiques et les services de sécurité et de conservation.

Fin des titres de transport magnétiques à la STIB

A Bruxelles, les titres de transport magnétiques ont vécu leurs derniers jours à la STIB. Au 1er juillet, les 3700 oblitérateurs qui leur sont destinés ont été retirés des véhicules et des stations.

Les voyageurs de la STIB doivent dès lors être munis d'une carte MOBIB ou d'un ticket à puce sans contact, seuls titres valables depuis le 1er juillet pour se déplacer en transport public à Bruxelles. Ceux qui disposeraient encore de tickets magnétiques peuvent les échanger contre des tickets à puce ou charger les voyages restants sur une carte MOBIB.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK