Barcelone: "Pas d'indication d'autres Belges présents dans les hôpitaux", selon Didier Reynders

Treize personnes ont été tuées et une centaine d'autres blessées par une camionnette qui a foncé dans la foule jeudi en fin d'après-midi sur la Rambla, l'artère la plus touristique de la métropole catalane, au nord-est de l'Espagne. Une Belge figure parmi les victimes, selon le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders. 

>>> A lire également: Attaques terroristes de ce jeudi en Espagne: ce que l'on sait

"Nous avons dès le début été en contact avec sa famille, que ce soit sur place et en Belgique, a expliqué Didier Reynders ce vendredi matin au micro de la Prem1ère. C’est une dame originaire de Tongres qui était à Barcelone avec son mari et ses enfants. Notre consul sur place est évidemment auprès du mari et des enfants et nous accueillerons également sur place les autres membres de la famille qui souhaitent se rendre à Barcelone".

Le ministre ajoute que deux autres Belges ont été blessées "dont l’une gravement, dont la vie serait toujours en danger. [Ces personnes] sont hospitalisées pour l’instant à Barcelone. Là aussi, nos services consulaires sont sur place et accompagnent ces personnes comme leur famille".

"Pour l’instant, nous n’avons pas d’autres informations sur d’autres Belges qui pourraient faire partie des victimes, que ce soit à Barcelone ou à Cambrils, ajoute Didier Reynders. Il n’y a pas d’indication d’autres Belges présents dans les hôpitaux. Nous avons rassuré beaucoup de familles depuis le début des événements [jeudi] soir parce que beaucoup de familles ont contacté soit le consulat, soit le département des Affaires étrangères".

Il y a peut-être des mesures encore complémentaires à prendre

Quant à savoir si la Belgique est prête à affronter une attaque à la voiture bélier comme celle survenue en Espagne, le ministre répond : "Nous avons pris beaucoup de mesures en la matière, notamment des protections de lieux où des rassemblements importants se tiennent. [...] Mais il faudra évidemment s’habituer à ce genre de mesures".

Pour le ministre, "Il y a peut-être des mesures encore complémentaires à prendre. L’analyse sera faite par les services spécialisés en la matière".

Vendredi matin, l'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (OCAM) a maintenu le niveau d'alerte terroriste à 3 (sur une échelle de 4) pour l'ensemble de la Belgique, a indiqué ce vendredi matin un porte-parole du ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA).

Direct de Thi Diem Quach au ministère des Affaires étrangères (JT 13 h)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK