Attaques terroristes de ce jeudi en Espagne: ce que l'on sait

Attaques terroristes de ce jeudi en Espagne: ce que l'on sait
Attaques terroristes de ce jeudi en Espagne: ce que l'on sait - © AFP

Quatorze personnes ont été tuées dans les deux attaques terroristes survenues en Espagne jeudi et vendredi. A Barcelone, 13 personnes ont été tuées par une camionnette qui a foncé dans la foule jeudi en fin d'après-midi sur la Rambla, l'artère la plus touristique de la métropole catalane. Une femme à succombé à ses blessures à Cambrils, où une seconde attaque a eu lieu quelques heures plus tard.

Quatre personnes ont été interpellées, aucune n'a d’antécédent lié au terrorisme. Le conducteur de la camionnette qui a fauché des passants à Barcelone pourrait se trouver parmi les assaillants abattus à Cambrils, selon la police. Il s'agirait de Moussa Oubakir, une jeune de 17 ou 18 ans. Selon la police, les auteurs de ces attentats préparaient une attaque de plus grande envergure.

  • Les victimes

Les victimes - morts et blessés - sont au moins de 34 nationalités différentes, ont précisé les services de protection civile espagnols. Une Belge figure parmi les 14 morts, selon le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders. "Deux Belges sont à l'hôpital dont une personne dans un état grave. Collaborateurs du consulat leur prêtent assistance", a-t-il précisé sur son compte Twitter.

  • La revendication

L'attentat perpétré au coeur de Barcelone a été revendiqué par le groupe djihadiste Etat islamique. Plusieurs attaques similaires à Nice, Berlin ou Londres, où un véhicule avait été utilisé pour tuer des piétons, avaient également été imputées ou revendiquées par l'EI.

  • Quels suspects?

Quatre suspects ont été interpellés, cinq ont été tués. Aucune des personnes interpellées n'a d'antécédent lié au terrorisme. Le conducteur de la camionnette pourrait se trouver parmi les assaillants abattus à Cambrils. Selon l'agence de presse espagnole EFE, il pourrait s'agir du jeune Moussa Oubakir

  • Un second attentat dans la nuit au sud de Barcelone

Quelques heures après l'attaque de Barcelone, six civils et un policier ont été blessés quand des "terroristes présumés" ont foncé dans la foule sur la promenade de bord de mer à Cambrils, une ville touristique à 120 km au sud de Barcelone. Les cinq occupants de la voiture - dont certains portaient des ceintures d'explosifs -ont été abattus par la police. 

  • Une attaque de plus grande envergure 

Les auteurs des attentats en Espagne préparaient "une attaque de plus grande envergure", selon la police. Par ailleurs, ces attentats pourraient être liés à une explosion qui a fait un mort mercredi soir dans une maison à Barcelone.  D'après la police, les occupants y préparaient un engin explosif.

  • Un réseau lié à la Belgique?

Selon les premiers résultats de l'enquête, une seule et même cellule serait à l'origine de ces deux attaques. Elle serait composée de 12 personnes, rapporte El Pais. Cinq sont morts à Cambrils, trois ont été arrêtées. Quatre personnes, dont le conducteur de la camionnette qui a foncé sur la foule à Barcelone, sont donc toujours recherchées.

Par ailleurs, selon l'ancien juge antiterroriste français Marc Trévidic, il existe des liens importants entre les réseaux djihadistes de Barcelone et les réseaux belges. 

La camionnette qui a servi à commettre l'attaque déplacée cette nuit à Barcelone (Reuters):

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK