Salah Abdeslam au palais de justice de Paris pour un premier interrogatoire

Salah Abdeslam au palais de justice de Paris pour un premier interrogatoire
Salah Abdeslam au palais de justice de Paris pour un premier interrogatoire - © MATTHIEU ALEXANDRE - AFP

Le seul membre encore en vie des commandos des attentats de Paris du 13 novembre, Salah Abdeslam, est arrivé vendredi matin au palais de justice de Paris où il doit être interrogé pour la première fois par les juges antiterroristes, a appris l'AFP de source proche du dossier.

Le suspect-clé a été extrait de sa cellule de la prison de Fleury-Mérogis (sud de Paris) au petit matin et son convoi, escorté par le GIGN, l'unité d'élite de la gendarmerie, est arrivé peu avant 07h15 pour ce premier interrogatoire très attendu pour la suite de l'enquête.

Il doit être entendu toute la journée par les magistrats antiterroristes qui l'avaient mis en examen, notamment pour assassinats terroristes, le 27 avril, lors de sa remise par la Belgique à la France. D'autres auditions suivront ultérieurement.

Il apparaît comme un acteur central

Arrêté en Belgique à Molenbeek, son quartier, après plus de quatre mois de cavale, Salah Abdeslam est le seul protagoniste direct des attentats entre les mains de la justice française.

Au coeur de la cellule, au soir des tueries et bien avant, il apparaît comme un acteur central de l'expédition meurtrière du 13 novembre qui a fait 130 morts et des centaines de blessés.

Abdeslam est celui qui a déposé les trois kamikazes du Stade de France avant d'être exfiltré vers la Belgique. Avant les attentats, c'est lui qui a loué des véhicules et des planques en région parisienne. Dans les mois qui précèdent, il a multiplié les voyages pour convoyer des membres du réseau à travers l'Europe, notamment Najim Laachraoui, possible artificier du 13 novembre mort en kamikaze lors des attentats du 22 mars qui ont fait 32 morts à Bruxelles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK