Qui sont ces djihadistes français? Un rapport dresse leur profil et casse les préjugés

Qui sont ces djihadistes français? Un rapport dresse leur profil et casse les préjugés
Qui sont ces djihadistes français? Un rapport dresse leur profil et casse les préjugés - © DIRK WAEM - BELGA

Les djihadistes français ? Des personnes "issues de classes moyennes, de familles athées, souffrant de dépression". "C'est le portrait robot que dresse le Centre de prévention contre les dérives sectaires liées à l'islam dans un rapport qui tranche avec les idées reçues", écrit Le Figaro sur son site internet.  

Si ce rapport de 90 pages confirme que c'est la tranche d'âge de 15-21 ans qui est la plus touchée, on apprend que peu on commis des actes de petite délinquance par la passé (seuls 5%).

Par contre, 40% d'entre eux ont souffert de dépression. Ce qui fait dire aux auteurs de ce rapport que les jeunes "hyper sensibles" se laissent plus facilement endoctrinés. 

Autre enseignement: "Les recrues de l'islam radical ne se trouvent pas en majorité dans des familles musulmanes très pratiquantes: 80%, des familles ayant affaire au Centre de prévention contre les dérives sectaires se déclarent athées, et seules 10% comportent un grand-parent immigré".

Enfin, le recrutement ne se fait plus automatiquement par la mosquée. Internet a pris le relais, dans près de 91% des cas. 

Davantage de détails sur Le Figaro

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK