Nathalie Gallant, l'avocate de Mohamed Abdeslam, défendra le logeur de Salah Abdeslam

Abdeslam: Nathalie Gallant va défendre deux personnes liées au dossier
Abdeslam: Nathalie Gallant va défendre deux personnes liées au dossier - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Information exclusive de la RTBF, l'avocate Nathalie Gallant, qui défendait déjà Mohamed Abdeslam, frère de Salah, et le père d'Abdelhamid Abaaoud, est depuis ce samedi matin le conseil de deux des cinq personnes interpellées vendredi. Il s'agit d'Abid Aberkan, la personne soupçonnée d'avoir héberge Salah Abdeslam et la mère de cette personne. Une dame âgée, déjà entendue par le juge d'instruction et relâchée dans la foulée sous condition: elle n'a pas le droit d'avoir de contact avec les médias.

Invitée de notre édition spéciale du JT de mi-journée en compagnie du procureur fédéral Frédéric Van Leeuw, Nathalie Gallant n'a pas souhaité s'exprimer sur l'état d'esprit de ses clients. " L'enquête est en cours. Certaines auditions sont encore en cours à l'heure actuelle. Je ne pourrais donc rien dire qui ne relève du secret d e l'instruction".

Interrogée sur les raisons pour lesquelles les personnes impliquées dans des faits de terrorisme se tournent vers elle, elle rétorque, comme à son habitude: " Cela ne représente toujours qu' 1% de ma clientèle. J'ai également des policiers parmi mes clients, des hommes d'affaire. Evidemment ce sont sans doute des affaires moins médiatiques. Dans le cas présent, la famille Aberkan est liée à la famille Abdeslam. Il est donc assez normal que cette famille s'adresse à moi pour des raisons de confiance plus que pour des raisons de spécialisation en la matière".

Concernant le sentiment ressenti par la famille de Salah Abdeslam après cette arrestation, Nathalie Gallant parle avant tout de soulagement: "Depuis 24 heures, la famille de Mohamed Abdeslam est sollicitée. Le soulagement est double. D'abord parce que  Salah a été arrêté vivant. C'était une des espérances de la famille. Soulagement également parce que la chasse à l'homme a pris fin. Et la famille état sous pression permanente depuis quatre mois. Cela va peut-être permettre à la famille de faire son deuil pour le décès de Brahim". Et d'ajouter que Mohamed n'avait plus eu de contacts avec son frère fugitif, Salah.

Le logeur pas inculpé pour l'attentat de Paris

Quant aux peines encourues par Abid Aberkan, le logeur de Salah, Nathalie Gallant s'empresse de préciser que son client "n'est pas inculpé pour les 130 victimes des attentats de Paris. Ce qui lui est reproché c'est d'avoir apporté de l'aide, à postériori, à un membre de sa famille. C'est donc une inculpation de participation aux activités d'un groupe terroriste et de recel criminelle".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK