Fusillade à Forest: les enfants et les parents secoués ont été épaulés ce mercredi

Une démarche nécessaire car les enfants ont également entendu des commentaires peut-être alarmants
Une démarche nécessaire car les enfants ont également entendu des commentaires peut-être alarmants - © BRUNO FAHY - BELGA

Un soutien psychologique a été mis en place, ce mercredi matin, dans la petite école forestoise située juste à côté de la maison où a eu lieu la fusillade. Des équipes mobiles sont venues dans les classes pour "mettre des mots" sur ce que les enfants ont vu ou entendu lors de l'opération des forces spéciales dans les rues de la commune.

Un éducateur qui accompagnait des enfants à l'école estime l'idée plutôt intéressante. "On ne sait jamais comment les enfants vont réagir, explique-t-il. Surtout les enfants dans l'enseignement spécialisé. C'est vrai que s'ils n'ont pas été vraiment au courant des choses qui se sont passées, ils ont été préservés, à mon avis, ça devrait plutôt bien se passer."

Mais ce professionnel précise: cette démarche est nécessaire car les enfants ont également entendu des commentaires, peut-être alarmants, sur les évènements: "Il fait voir ce qui a été raconté aussi à la maison, par les parents, et puis on a parlé de leur école à la télévision", ce qui n'est pas anodin.

Il est d'accord: on ne peut pas préserver les enfants de tout, mais "il faut pouvoir leur expliquer les choses afin qu'ils les comprennent pour qu'ils puissent mieux les appréhender."

Regardez ce sujet du JT, qui montre bien les réactions des parents d'élèves dans ce quartier de la commune bruxelloise, ce mercredi matin:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK