Deux Belges inculpés pour participation à un attentat terroriste

Deux présumés terroristes ont été inculpés pour participation à un attentat terroriste et participation aux activités d'un groupe terroriste.
Deux présumés terroristes ont été inculpés pour participation à un attentat terroriste et participation aux activités d'un groupe terroriste. - © JOHN THYS - AFP

Deux des individus arrêtés ce week-end à Bruxelles et à Molenbeek-Saint-Jean dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris vendredi ont été inculpés "pour participation à un attentat terroriste et participation aux activités d'un groupe terroriste", a annoncé le parquet ce lundi. On leur attribue donc un rôle direct dans les attaques de Paris.

Pourtant aucun d'eux n'étaient connus des services de police chez nous pour fait de terrorisme.

Les deux individus sous mandat d'arrêt ont ramené Salah Abdeslam à Bruxelles

L'avocat d'un des deux inculpés n'a pas communiqué son nom mais parle "d'un Belge de 21 ans sans antécédents judiciaires et inconnu des services de police. Il s'agit d'un résident de Molenbeek". L'individu connait les frères Abdeslam et se trouvait dans la Golf grise contrôlée à Cambrai à 9h10 samedi en compagnie de Salah Abdeslam et de Mohamed Amri. Ce dernier, propriétaire de la Golf, est le deuxième inculpé.  

Xavier Carette, l'avocat de Mohamed Amri, l'autre inculpé, a pour sa part donné la version des faits de son client qui nie toute implication : "Il dit que c'est sa voiture. Il a été appelé par un ami qui, manifestement, était en panne. Donc il est allé le rechercher pour le ramener sur la Belgique. Il a été contrôlé suite aux événements de ce weekend. C'est comme ça qu'il situe un petit peu les choses".

Cet ami, c'est Salah Abdeslam, "un ami de quartier" qu'il a été rechercher à Paris après un coup de fil qu'il aurait reçu vers minuit. Mohamed Amri "dit qu'il ignorait tout de ce qui s'est passé à Paris et de ces événements. Il dit qu'il ne lui (Salah Abdeslam, ndlr) en a pas parlé"

L'homme que tous les services de sécurité belge recherchent

Salah Abdeslam serait donc l'un des protagonistes principaux des attentats de Paris. L'homme de 26 ans aurait loué les voitures immatriculées en Belgique, retrouvées à Montreuil et à proximité du Bataclan. Avec, à l'intérieur, des tickets de stationnement molenbeekois.

Bien qu’il dispose de la nationalité française, Salah Abdeslam est né en Belgique en 1989. Il a travaillé à la Stib comme technicien entre 2009 et 2011.

Salah Abdeslam est bien connu de la justice belge, tout comme ses deux frères. Le premier, Mohamed Abdeslam, a été interpellé par la police belge ce week-end mais relâché ce lundi (voir ci-dessous).

D'autres liens avec la Belgique

Le troisième frère, Brahim Abdeslam, est lui directement impliqué dans les attentats de Paris. C'est l'un des sept assaillants. Celui qui s'est fait sauter boulevard Voltaire. De nationalité française, il a également grandi à Molenbeek.

Parmi les sept terroristes, un second avait un lien avec la Belgique : Bilal Hadfi, 20 ans. L'homme qui résidait à Bruxelles, serait parti combattre en Syrie il y a un an. Il s'est fait exploser aux abords du stade de France.

Des amis d'Abdelhamid Abaaoud

Tous ces protagonistes seraient des connaissances, voir des amis d'Abdelhamid Abaaoud, parti combattre en Syrie.

L'homme est considéré comme l'un des bourreaux de Daesh. Il s'est notamment fait remarquer dans une vidéo particulièrement sanglante postée en 2014. Il y apparaît au volant d'un pick-up tirant des cadavres.

Abdelhamid Abaaoud, toujours recherché, a été condamnée à 20 ans de prison par le tribunal correctionnel de Bruxelles. Il est considéré comme le leader de la filière syrienne et comme le cerveau des attaques avortées de Verviers.

Mais a-t-il également joué un rôle voir commandité les attentats parisiens ? 

Aucun rapport n'est pour l'instant établi mais certains liens interpellent. Pour le parquet fédéral, la piste n'est pas considérée comme farfelue.

Cinq personnes relâchées

Cinq autres personnes parmi les sept interpellées en Belgique ont été relâchées. Mohamed Abdeslam, le frère d'Ibrahim Abdeslam, l'un des kamikazes de Paris et de Salah Abdelslam activement recherché ce lundi, a été relâché "sans la moindre inculpation", a précisé son avocate. Cet employé communal à Molenbeek s'est d'ailleurs personnellement défendu d'être "lié de près ou de loin à une quelconque intervention dans ce qui s'est passé".

Par ailleurs, le parquet fédéral confirme bien qu'une perquisition a été menée ce lundi matin rue Delaunoy à Molenbeek-Saint-Jean, sans donner cours à une arrestation judiciaire.

Enquête ouverte en Belgique

Un enquête avait été ouverte par les autorités belges suite aux quatre commissions rogatoires émises par l'Etat français : "Le parquet fédéral a été saisi dès vendredi en soirée par le parquet de Paris de l'exécution de quatre demandes d'entraide judiciaire internationales visant en particulier une voiture immatriculée et louée en Belgique, qui a été retrouvée à proximité du Bataclan", avait déclaré le procureur fédéral Jean-Pascal Thoreau.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK