Attents de Paris: Abdeslam a été contrôlé en Alsace en juillet 2015

L'appel à témoins diffusé après les attentats du 13 novembre 2015.
L'appel à témoins diffusé après les attentats du 13 novembre 2015. - © DSK - AFP

Salah Abdeslam, suspect numéro un des attentats de Paris, toujours en cavale, avait fait l'objet d'un contrôle routier par des douaniers français le 31 juillet 2015 à Saint-Louis, dans le département du Haut-Rhin (région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine), d'après le quotidien français Le Parisien.

Il était au volant d'une Renault Mégane louée en Région bruxelloise. Les agents de la douane lui ont réclamé ses papiers, et Abdeslam a fourni sa carte d'identité et son adresse, Place communale à Molenbeek. Il était en règle, et a pu continuer son chemin.

Il sera contrôlé à nouveau un jour plus tard. Un contrôle qui permet alors de connaître sa destination : il embarque sur un bateau à Bari, en Italie, direction Patras, en Grèce, avec Ahmed Dahmani. Trois jours plus tard, ils referont le trajet inverse.

Saint-Louis est, note Le Parisien, une "étape naturelle du trajet reliant Bruxelles à" Bari. "Le but de ce voyage de 1700 km, lui, reste un mystère", conclut le quotidien français.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK