Attentats de Paris: la Belgique émet un mandat d'arrêt international à l'encontre du troisième frère

Au total, la police a procédé cinq arrestations lors des perquisitions menées à Molenbeek.
Au total, la police a procédé cinq arrestations lors des perquisitions menées à Molenbeek. - © JAMES ARTHUR GEKIERE - BELGA

Un des trois frères, interpellé en Belgique, a été remis en liberté selon des sources policières relayées par l'AFP. Le parquet fédéral belge de son coté, a démenti cette une source policière française selon laquelle un suspect clé de l'enquête sur les attentats de Paris avait été libéré, précisant que sa garde à vue avait été prolongée.

"Prolongation de la garde à vue décidée par le juge" d'instruction, a répondu à l'AFP un porte-parole du parquet fédéral belge à propos d'un des trois frères soupçonnés d'avoir participé aux attentats et qui a été interpellé en Belgique. La justice belge a émis un mandat d'arrêt international contre un autre membre de la fratrie, qui résidait dans le quartier de Molenbeek à Bruxelles. Le troisième frère a été identifié comme étant l'un des kamikazes qui se sont fait exploser dans la salle de spectacle du Bataclan, où au moins 89 personnes sont mortes, selon des sources françaises proches de l'enquête.

Le deuxième est mort dans les attentats, les services sont sans nouvelles du troisième. Il pourrait être l'un des kamikazes ou être en fuite, selon ces sources. La Belgique a d'ailleurs émis un mandat d'arrêt international à son encontre.

Les voitures belges

Selon nos informations, ce sont désormais trois voitures belges qui sont impliquées dans les attentats qui ont frappé Paris vendredi soir. La première est une Seat noire, elle a été retrouvée à proximité du cimetière du Père-Lachaise, dans la capitale française.

La seconde est une Polo grise stationnée devant le Bataclan. C'est dans cette voiture que des tickets de parking de Molenbeek-Saint-Jean ont été retrouvés.

Enfin, une Golf grise a été saisie ce samedi soir lors des opérations policières menées dans la commune bruxelloise. Ce dernier véhicule aurait, selon nos informations, pu avoir été utilisée par trois individus pour revenir de France vers la Belgique.

Deux de ces individus sont actuellement entendus par les enquêteurs. Le troisième suspect court toujours. Ce troisième homme est celui qui a loué la Polo grise en Belgique, il est connu pour des faits de petit banditisme. Le frère de ce dernier a été arrêté lors des perquisitions menées à Molenbeek. Il est pour sa part connu des services de renseignement pour avoir tenté de se rendre en Syrie.

Un résident belge, assaillant du Bataclan ?

Toujours selon les informations dont dispose la RTBF, un résident belge pourrait être l'un des assaillants qui a opéré dans la salle de concert du Bataclan, devant laquelle la Polo grise louée en Belgique a été retrouvée.

Aucune autorité ne confirme encore cette information pour l'instant, mais on nous confie que ce n'est pas à exclure. Les certitudes viendront avec les identifications formelles des assaillants, en cours du côté de l'enquête française.

Au total, la police a procédé cinq arrestations lors des perquisitions menées à Molenbeek, d'après la bourgmestre de la commune bruxelloise Françoise Schepmans qui s'exprimait sur le plateau de notre émission "Les Décodeurs" ce dimanche.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK