Attentats à Paris: la détention du présumé logeur d'Abdeslam prolongée d'un mois

Aberkan, 34 ans, avait été interpellé le 18 mars dernier dans la rue des Quatre-Vents à Molenbeek, en même temps qu'Abdeslam et Choukri.
Aberkan, 34 ans, avait été interpellé le 18 mars dernier dans la rue des Quatre-Vents à Molenbeek, en même temps qu'Abdeslam et Choukri. - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

La chambre des mises en accusation de Bruxelles a maintenu en détention Abid Aberkan, né le 25 août 1981, pour un mois supplémentaire dans le cadre de l'enquête ouverte à la suite des attentats de Paris, indique lundi le parquet fédéral.

La chambre du conseil de Bruxelles avait ordonné le 9 juin dernier la prolongation de la détention préventive d'Abid Aberkan pour un mois supplémentaire. Le présumé logeur de Salah Abdeslam avait ensuite interjeté un premier appel qui avait été jugé irrecevable le 27 juin par la chambre des mises en accusation de Bruxelles.

Appel en néerlandais

Selon l'avocat Olivier Martins, son client qui est détenu à la prison de Bruges avait formulé son appel en néerlandais et non en français, comme le prévoit la procédure, le dossier étant francophone. Le parquet fédéral a confirmé cette information.

Abid Aberkan avait dès lors interjeté un nouvel appel, en français. La chambre des mises en accusation de Bruxelles a donc confirmé ce lundi la décision de la chambre du conseil de maintenir Abid Aberkan en détention préventive pour un mois supplémentaire.

Abid Aberkan, âgé de 34 ans, avait été interpellé le 18 mars dernier dans la rue des Quatre-Vents à Molenbeek-Saint-Jean, en même temps que Salah Abdeslam et Amine Choukri.

Selon l'enquête, il aurait hébergé ces derniers après leur fuite de leur planque de Forest, où la police avait fait irruption le 15 mars dernier.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK