Attentat de Paris: tous les suspects

Petit récapitulatif sur les terroristes présumés et suspects des attentats de Paris.
20 images
Petit récapitulatif sur les terroristes présumés et suspects des attentats de Paris. - © ANDREJ ISAKOVIC - AFP

Depuis les attentats de Paris du 13 novembre de nombreuses perquisitions et opérations policières ont eu lieu tant en France qu'en Belgique.
Petit récapitulatif sur les différents suspects, terroristes et autres personnes impliquées dans ces attentats.

Trois équipes impliquées dans les attentats

Première équipe au Stade de France (21h20 -21h53)

Trois personnes sont suspectées d'avoir participé à l'attentat du Stade de France. Le commando a été logé dans une maison à Bobigny louée par Brahim Abdeslam. Ils ont probablement été véhiculés par Salah Abdeslam à bord de la Renault Clio, où on y a retrouvé son ADN.

Bilal Hadfi

  • Mort en se faisant exploser
  • Français né le 22 janvier 1995, il vivait à Molenbeek en Belgique
  • Il a combattu en Syrie aux côtés de l’EI
  • Il est connu de l’OCAM et figurait sur une liste de 1200 noms connus pour liens avec la Syrie
     

Un homme porteur d’un faux passeport syrien

  • Mort en se faisant exploser
  • Passeport au nom d’Ahmad al-Mohammad, inconnu des renseignements, né en Syrie à Idlib. Soldat de Bachar Al-Assad, tué quelques mois auparavant.
  • Le kamikaze a utilisé ce faux passeport pour migrer vers l’Europe. En octobre 2015, il avait été contrôlé – prise d’empreintes digitales - sur l’île de Leros en Grèce. Trajectoire exacte : L’homme est venu de Turquie, puis île grecque de Leros, puis poste frontière de Presevo en Serbie où il fait sa demande d’asile, puis Croatie, ensuite Hongrie…puis Paris

Un homme porteur d’un faux passeport

  • Mort en se faisant exploser
  • Il a emprunté la même trajectoire pour se rendre en Europe que le précédent
  • Egalement Contrôlé sur l’Ile de Leros en octobre 2015

Deuxième équipe dans les Xème et XIème Arrondissements (21h25 - 21h40)

Trois personnes sont suspectées d'avoir participé aux "attentats des terrasses". Le commando logé dans la même maison que le commando du stade de France, à Bobigny. Ils ont perpétré leurs meurtres à bord de la Seat - louée par Brahim Abdeslam - au bar Le Carillon, au resto Le Petit Cambodge. Ensuite ils se sont rendus au café Bonne Bière, et au resto La Belle Equipe et enfin au restaurant Le comptoir Voltaire. La Seat a été retrouvée à Montreuil le dimanche 15 novembre avec des 3 kalachnikovs, 11 chargeurs vides et 5 pleins.

Brahim Abdeslam

  • Mort en se faisant exploser sur la terrasse du comptoir Voltaire, sans faire de morts
  • Il avait loué la Seat en Belgique
  • De nationalité Française, il a grandi et vécu à Molenbeek en Belgique.
  • Frère aîné de Salah
  • Il ne se serait pas rendu en Syrie mais est connu de l’OCAM. Il figurait sur une liste de 1200 noms connus pour liens avec la Syrie et était parmi les 85 Molenbeekois "présumés avoir tenté de partir en Syrie".

Abdelhamid Abaaoud

  • Belge d'origine marocaine, il vivait à Molenbeek
  • Ancien membre de Sharia4Belgium
  • En 2013 Le petit délinquant radicalisé part combattre en Syrie, où il est connu pour être un des bourreaux de Daesh
  • Aussi appelé Abou Omar al Baljiki ("Le Belge")
  • En 2014, il a entraîné son jeune frère Younes (13 ans à l'époque) aux côtés de l'EI
  • Il est le cerveau de la cellule de Verviers démantelée en janvier, une semaine après l’attentat à Charlie Hebdo
  • Son nom apparaît dans l'affaire du Thalys et pour l’attaque déjouée d’une église de Villejuif par Sid Ahmed Ghlam
  • Le 13 novembre 2015, grâce à ses appels téléphoniques et aux caméras de surveillance, il a été localisé après 22h à Montreuil, à proximité du lieu où la Seat a été abandonnée. Il prend ensuite le métro à Croix de Chaveaux (Montreuil) et ressort à Nation. On le géolocalise dans le XIIème , XIème et Xème arrondissement. Une hypothèse est qu'il serait revenu sur les scènes de crime
  • On a retrouvé son ADN sur les armes retrouvées dans la Seat
  • Le 18 novembre 2015, il meurt dans l’assaut des forces spéciales françaises à Saint-Denis. Il pourrait avoir été dénoncé par son frère Yassin, détenu au Maroc
  • Il figure sur la liste de l’OCAM, parmi les 85 Molenbeekois dans la catégorie " présumés combattants en Syrie "

Troisième kamikaze

  • Mort en se faisant exploser
  • Identité inconnue
  • Probablement le kamikaze non identifié de l’assaut de Saint-Denis

Troisième équipe au Bataclan (21h40 – 0h58)

Le troisième commando a logé dans deux chambres d’hôtel réservées par Salah Abdeslam à Alfort Ville dans le Val de Marne. Ils ont utilisé une Polo, louée en Belgique par Salah Abdeslam.

Ismaël Omar Mostefaï

  • Né le 21 octobre 1985
  • Mort en se faisant exploser (identifié par l'empreinte de son doigt sectionné)
  • De nationalité française et originaire de Courcouronnes dans l’Essonne
  • Dernière adresse connue à Chartres
  • Visé depuis 2010 par une fiche S pour radicalisation
  • Il est parti en Syrie en automne 2013 et revenu en 2014

Samy Amimour

  • Chauffeur de bus né à Paris le 15 septembre 1987
  • Mort en se faisant exploser
  • Inculpé en 2012 pour association de malfaiteur en liaison avec une entreprise terroriste (départ avorté au Yémen), depuis sous contrôle judiciaire
  • Ami avec Ismaël Omar Mostefaï, c’est avec lui qu’il se rend en Syrie en automne 2013
  • Visé par un mandat international depuis son départ en Syrie en 2013
  • Trois membres de sa famille (son père, sa mère et l’une de ses sœurs) sont en garde à vue depuis le 16 novembre 2015

Troisième kamikaze

  • Mort
  • Identité inconnue

Les terroristes recherchés

Salah Abdeslam

  • De nationalité Française, il est né en 1989 et a grandi à Molenbeek
  • Le 9 novembre 2015, il loue 2 véhicules munis de plaques d’immatriculation belges (VW Polo et Renault Clio) qui seront utilisés lors des attentats de Paris
  • Le 11 novembre 2015, il a été filmé par les caméras de surveillance à Ressons, en compagnie de Mohamed Abrini
  • Le 12 novembre 2015, il quitte Bruxelles à 5h du matin
  • Le 13 novembre 2015, il aurait véhiculé le commando du stade de France. Il a passé des appels vers la Belgique à partir de 23h17 permettant de le localiser à Montrouge, à Bagneux puis à Chatillon dans la banlieue sud de Paris
  • On a retrouvé ses empreintes digitales dans la maison à Bobigny
  • On a retrouvé son ADN dans la Clio, abandonnée dans la XVIIIème
  • Le 14 novembre 2015, Salah Abdeslam a été contrôlé à Cambrai aux alentours de 9h10, sur l’autoroute en direction de Bruxelles. Il était à bord d’un véhicule de marque VW Golf en compagnie de deux autres personnes : Mohammed Amri et Hamza Attou. Il aurait été déposé à Laeken aux alentours de 14h
  • La golf est retrouvée à Molenbeek
  • Il aurait ensuite été aperçu près du Stade Roi Baudouin
  • Il est connu de l’OCAM et figurait sur une liste de 1200 noms connus pour avoir des liens avec la Syrie. Parmi les 85 molenbeekois, catégorisé comme " en voie de radicalisation "

Mohamed Abrini

  • Né le 27 décembre 1984
  • De nationalité belge, il grandit Molenbeek. Il vient du même quartier que les frères Abdeslam
  • Antécédents judiciaires : vols avec effraction et violence. Il écope de peines de travail et pénales
  • En juin 2015, voyage de dix jours en Turquie et peut-être en Syrie
  • Le 11 novembre 2015, il a été filmé vers 19h en compagnie de Salah Abdeslam dans une station essence de Ressons. Ils sont en route de Bruxelles vers Paris au volant de la Renault Clio qui servira à commettre des attentats deux jours plustard
  • Le 12 novembre 2015, à 3h du matin, il part de Bruxelles avec Salah Abdeslam. L’un conduit la Seat, l’autre la Clio. Ils roulent en convoi vers Paris et se rendent dans les planques. L’ADN d’Abrini a été retrouvé dans la Clio
  • Le juge d’instruction a émis un mandat d’arrêt international et européen à son égard. Il est activement recherché par les services de police belges et français
  • Le 13 novembre 2015, une procédure de radiation a été entamée pour Mohamed Abrini par le service de l’Etat civil de la commune de Molenbeek d'après retour de la police
  • Il est connu de l’OCAM et figurait sur une liste de 1200 noms connus pour liens avec la Syrie. Parmi les 85 Molenbeekois, catégorisés comme "présumés de retour de Syrie"

Fabien Clain, alias Omar

  • Il est la voix de la revendication des attentats de Paris par l’EI
  • Français âgé de 35 ans, proche de Mohamed Merah
  • Fabien Clain et son frère Jean-Michel ont grandi à Toulouse
  • Musulmans convertis et radicalisés début 2000. Ils se rapprochent d’une communauté islamiste dirigée par Olivier Corel, un Français considéré comme l’un des organisateurs d’une filière de recrutement vers l’Irak
  • Condamné à 5 ans de prison en 2009, il adresse alors une lettre à Merah alors qu’il est en prison
  • A sa libération, il part rejoindre EI en Syrie
  • Considéré comme l’un des organisateurs de l’attaque avortée en avril contre église de Villejuif (région parisienne), menée par le jeune algérien Sid Ahmed Ghlam. Certains disent qu’Abaaoud serait l’instigateur de Villejuif.

Les suspects placés sous mandat d’arrêt

Hamza Attou

  • Agé de 21 ans et vivant à Molenbeek, sans antécédent judiciaire
  • Le 13 octobre 2015, il reçoit un coup de téléphone de Salah Abdeslam à 0h30 qui demande de venir le chercher à Paris. Il n’a pas de véhicule et demande à son ami Mohamed Amri d'aller le chercher. Celui-ci travaille au Samu social jusqu’à 2h du matin dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 novembre. Ils démarrent à la fin de son service vers Paris à bord de la golfe de Mohamed Amri. Ils retrouvent Salah Abdeslam dans le nord de Paris, à Barbès, à 5h30. Ils repartent à trois vers la Belgique. Ils sont contrôlés à trois reprises sur le retour. Dernier contrôle à Cambrai à 9h10
  • Mohamed Amri et Hamza Attou expliquent que durant le trajet retour, "ils n'ont pas beaucoup parlé". Plus de trois heures de route et à aucun moment, ils n'auraient évoqué les attentats de Paris. Salah Abdeslam et Hamza Attou déposent Mohamed Armi qui veut aller dormir
  • Hamza Attou déposera finalement Salah Abdeslam à Laeken vers 14h
  • Hamza Attou a été interpellé samedi 14 novembre à Molenbeek
  • Des perquisitions menées à son domicile ont permis de trouver du nitrate d'ammonium, un engrais qui serait utilisé dans la fabrication d'engins explosifs
  • Il est en aveu d’avoir véhiculé Salah Abdeslam mais nie toute implication dans les attentats terroristes
  • Il est inculpé pour attentat terroriste, assassinats terroristes, participation aux activités d’un groupe terroriste

Mohamed Amri

  • Agé de 27 ans venant de Molenbeek et sans antécédent judiciaire
  • Marié et travaille pour le Samu Social de Bruxelles
  • Le 13 novembre 2015, Mohamed Amri travaille au Samu social jusqu’à 2h du matin dans la nuit de vendredi à samedi.  Suite à la demande de Hamza Attou, il prend ensuite la direction de Paris avec sa Golf
  • Ils retrouvent Salah Abdeslam dans le nord de Paris, à Barbès, à 5h30 et repartent à trois vers la Belgique
  • Le 14 novembre 2015, Mohamed Armi a été interpellé à Molenbeek
  • Il est en aveu d’avoir véhiculé Salah Abdeslam mais nie toute implication dans les attentats terroristes
  • Il est inculpé pour attentat terroriste, assassinats terroristes, participation aux activités d’un groupe terroriste

Lazez Abraïmi

  • Né en Belgique à Borderhout le 23 novembre 1976 de nationalité marocaine
  • Il est domicilié à Jette et sa famille vit à Molenbeek où lui-même a vécu des années
  • Depuis 2004, il y était l’administrateur d’une asbl " Beni Touzine " qui veut intégrer les jeunes aux sports de combat et au mini-foot
  • Un de ses frères est parti en Syrie
  • Il dit connaitre Salah Abdeslam seulement de vue
  • Il a été dénoncé par un policier
  • Le 19 novembre 2015, il a été interpellé à Laeken au volant d’une Citroën dans laquelle on l'a trouvé avec deux vieilles armes - il ne s’agirait toutefois pas de Kalachnikov, mais d’armes de poing - et une trace de sang humain. Les analyses sont en cours
  • Un message vocal a été retrouvé sur son gsm. Une phrase interpelle." Le juif n’est pas là "
  • Le 20 novembre 2015, il a été placé sous mandat d’arrêt. Inculpation pour attentat terroriste, assassinat terroriste, participation aux activités d’un groupe terroriste, port d’armes
  • Il nie tout

Ali Oulkadi

  • De nationalité française et âgé de 31 ans, il habite Molenbeek
  • Il a été interpellé dimanche 22 novembre
  • Il aurait transporté Salah Abdeslam d’un point à l’autre de Bruxelles pendant une trentaine de minutes

Identité non communiquée

  • Un homme âgé de 35 ans de Ganshoren
  • Il connait Salah
  • Pas d’antécédent correctionnel, surpris d’être dans cette situation
  • Il nie tout catégoriquement
  • Pas d’armes saisies.

Assaut de Saint-Denis

Un assaut policier a été donné à 4h20 le mercredi 18 novembre dans un appartement situé rue Corbillon et sur le boulevard Carnot à Saint-Denis. Les enquêteurs recherchaient Abdelhamid Abaaoud. Plusieurs terroristes sont morts dans l’assaut dont Abdelhamid Abaaoud et Hasna Ait Boulahcen, sa cousine.

Ahmad Dahmani

  • Belge d’origine marocaine âgé de 26 ans
  • Le 14 novembre 2015, il a été interpellé à Antalya en provenance d’Amsterdam
  • Son arrestation avec deux Syriens a montré un homme qui ressemble étrangement à un boxeur bruxellois du même nom, mais prénommé Ahmed
  • Il nous revient de source sûre qu’il s’agit bien du même ! Et selon les informations de nos confrères du Monde, la piste menant à ce Belge de 26 ans est jugée " intéressante " par les enquêteurs. Le suspect est en effet un proche de Salah Abdeslam selon eux
  • Ahmad Dahmani est soupçonné d’avoir effectué des repérages des cibles en vue des attentats de Paris: le stade de France, la salle de concert du Bataclan ainsi que des bars ou restaurants parisiens. Cette hypothèse n’a pas été confirmée de sources officielles

Hasna Ait Boulahcen

  • Elle a été dentifiée après comparaison d'empreintes digitales, parmi les trois morts de Saint-Denis
  • Jeune femme de 26 ans, Hasna a le même profil que celle dont elle admire le courage et la dévotion pour les troupes de l'Etat islamique Hayat Boumeddiene, la veuve d’Amedy Coulibaly. C’est elle qui conduit malgré elle, les enquêteurs jusqu’à Abdelhamid Abaaoud, l'un des coordinateurs des attentats du 13 novembre
  • Tous les deux sont cousins, par leurs mères
  • Le Parquet de Paris affirme qu’Hasna ne portait aucune ceinture d’explosif pendant l’assaut, et qu'elle est morte par ricochet de l'explosion
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK