Menace terroriste: quelques chauffeurs de bus de la Stib refusent de travailler

Une réunion s'est tenue samedi après-midi pour tenter de rassurer les quelques chauffeurs de bus de la Stib qui refusaient de travailler en raison de la menace terroriste. "La majorité des chauffeurs assurent leur mission de service public mais quelques uns ont des craintes, et on le comprend évidemment. On les a rassurés en leur expliquant tout le dispositif de sécurité mis en oeuvre", rapporte la porte-parole de la société de transports en commun bruxelloise.

Compréhension

Plusieurs chauffeurs de bus ont refusé de travailler samedi alors que le niveau d'alerte terroriste a été relevé à 4 en région bruxelloise, le maximum. Le dépôt Delta est le plus concerné par ces refus, même s'ils ont assez peu d'impact sur le réseau, selon la porte-parole. "On comprend que les circonstances sont très particulières. On est très fiers de nos chauffeurs et notre rôle était de les rassurer", poursuit-elle.

Circulation normale

Durant la nuit de samedi à dimanche, les bus Noctis rouleront comme d'habitude, indique la Stib. Dimanche, la circulation des bus sera adaptée pour desservir davantage les gares, qui restent ouvertes contrairement aux stations de métros. Sur recommandation du centre de crise du Service Public Fédéral Intérieur, toutes les stations de métro et prémétro de la Stib restent fermées ce samedi et le resteront au moins jusqu'à 15h00 dimanche. En surface, certains trams sont également touchés par la mesure mais les bus circulent presque normalement.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK