Anis Amri, suspect de l'attaque de Berlin, a été abattu à Milan, confirme l'EI (vidéo)

Le tireur inanimé sur le sol, sur la place à proximité de la gare de Sesto San Giovanni.
3 images
Le tireur inanimé sur le sol, sur la place à proximité de la gare de Sesto San Giovanni. - © CAPTURE CORRIERE TV

Le suspect de l'attentat de Berlin, Anis Amri, a été abattu dans la nuit de jeudi à vendredi lors d'une fusillade à Sesto San Giovanni (Milan), a confirmé le ministère italien de l'Intérieur, Marco Minniti, lors d'une conférence de presse tenue à Rome dans la matinée ce vendredi.

Le groupe terroriste État islamique (EI) a également confirmé l'identité de l'homme abattu : "L'assaillant de Berlin a mené une nouvelle attaque contre une patrouille de la police italienne à Milan et a été tué dans un échange de tirs", a indiqué son agence de propagande Amaq.

Anis Amri marchait seul à proximité de la gare de Sesto San Giovanni lorsqu'il a été abordé par deux policiers pour un contrôle d'identité de routine vers 3 heures du matin ce vendredi. Son comportement était suspect, ont-ils jugé.

Lors de ce contrôle, le Tunisien de 24 ans a sorti, "sans hésiter, une arme et a tiré sur l'agent qui lui avait demandé ses papiers", a poursuivi Marco Minniti.

L'agent de police a été touché à l'épaule, son collègue a riposté et abattu le suspect. Le policier blessé par balles "est actuellement hospitalisé, mais ses jours ne sont pas en danger. L'autre agent n'a pas été blessé", a précisé Minniti.

Il a également assuré que l'opération s'était déroulée en "totale sécurité" et que seuls les policiers avaient pris des risques.

Voyage en train ?

Le ministre italien de l'Intérieur n'a par contre pas évoqué la manière dont Anis Amri serait arrivé à Milan, mais, selon certains médias italiens, il serait arrivé en Italie en train depuis la France. Il serait ainsi parti de Chambéry, avant de passer par Turin. Des informations sans confirmation officielle à l'heure actuelle.

D'après le journal italien La Stampa, Anis Amri aurait crié "Allah Akbar" avant de tirer. Il n'aurait en outre été en possession d'aucun document d'identité au moment des faits, selon le journal milanais Corriere della Sera.

Selon Sky TG24, l'arme qu'Amri a utilisée en Italie est du même calibre que celle employée pour tuer le chauffeur du camion polonais.

Le camion serait passé par l'Italie

En outre, d'après une information rapportée par le journal local Corriere Di Sesto, le camion utilisé pour commettre la tuerie sur un marché de Noël à Berlin serait passé quelques jours avant les faits par les communes milanaises de Cinisello Balsamo et Sesto San Giovanni.

Le camion aurait été aperçu le vendredi 16 décembre aux alentours de midi via Cantù à Cinisello Balsamo où un chargement d'outillage aurait été effectué. Le camion se serait ensuite dirigé vers l'autoroute en direction de l'Allemagne en passant par le péage de Sesto San Giovanni.

Chasse à l'homme

Anis Amri était arrivé en Europe en février 2011 en passant par l'Italie. Après quatre ans passés dans une prison italienne, il s'était ensuite rendu en Allemagne, fin 2015.

La chasse à l'homme avait été rapidement lancée à travers l'Europe après l'attaque sur le marché de Noël de Berlin faisant 12 morts et des dizaines de blessés.

L'Allemagne avait publié un avis de recherche assorti d'une récompense de 100 000 euros pour retrouver Amri, dont les empreintes digitales et une pièce d'identité ont été retrouvées dans le camion qui a servi dans l'attentat.

Les sujets du JT

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK