Un camion fonce sur le marché de Noël à Berlin faisant 12 morts et 48 blessés

Au moins 12 personnes ont été tuées et 48 autres blessées après qu'un camion a foncé dans la foule lundi soir sur un marché de Noël de Berlin, a indiqué la police de la capitale allemande. Les autorités qualifient cet attaque d'"acte terroriste" et le groupe terroriste EI l'a revendiqué. Un suspect a été interpellé, puis relâché.

La police est donc toujours à la recherche d'un homme en fuite, probablement armé et "dangereux" .

Six des douze victimes ont déjà été identifiées et sont toutes de nationalité allemande. "Douze personnes ont été tuées sur la place Breitscheid, 48 autres sont dans des hôpitaux, certaines gravement blessées", a indiqué la police berlinoise sur Twitter.

Une revendication de l'EI

La chancelière allemande Angela Merkel a parlé ce mardi matin d'un "acte terroriste." De son côté, le ministère allemand de l'Intérieur a qualifié cet acte"d'attentat."

L'acte a été revendiqué mardi par le groupe terroriste Etat islamique.

L'auteur des faits toujours en fuite

Le suspect intercepté lundi, un demandeur d'asile pakistanais, a été relâché. Le réel conducteur est donc toujours en fuite et armé. "Nous avons probablement un dangereux criminel dans la nature," estime le patron de la police berlinoise.

L'homme a toujours nié être impliqué de quelque façon que ce soit dans cet acte. Un témoin oculaire de l'attentat avait mené la police jusqu'à lui.

Conducteur polonais "tué par balle"

Selon des médias polonais, le camion utilisé pour foncer dans la foule aurait été dérobé lundi après-midi. Les données GPS indiquent que le véhicule, immatriculé en Pologne, a été démarré plusieurs fois à partir de 16h. Le chauffeur polonais du camion n'a ensuite plus donné de nouvelles. A 19h45, le véhicule a alors quitté définitivement son poste à Berlin. Il s'est élancé sur le marché de Noël vers 20h.

Le conducteur a finalement été retrouvé "tué par balle" dans l'habitacle du camion. Il semble avoir résisté physiquement contre l'homme qui voulait subtiliser son véhicule, affirme le propriétaire du camion, Ariel Zurawski. Il a reçu une photo de police de la victime - son cousin - qu'il a identifiée comme le chauffeur. Le visage de l'homme serait plein de sang et gonflé, selon Ariel Zurawski. "On voyait des traces de coup de couteau", a-t-il ajouté.

Appel de la police allemande à lui livrer des images

La police allemande a ouvert un portail permettant aux témoins de l'attentat présumé perpétré lundi soir sur un marché de Noël de Berlin de fournir les images photographiques et vidéos qu'ils auraient pu enregistrer.

Nombre de ces images ont déjà circulé sur les réseaux sociaux dans la soirée de lundi.

Des conseils de vigilance pour les marchés de Noël belges

Six des douze victimes ont été identifiées. Elles sont toutes de nationalité allemande. Les services belges de l'Intérieur ont annoncé qu'il n'y avait ni victime, ni blessé belge après cette attaque meurtrière.

En Belgique, le Centre de crise n'envisage pas de mesures de sécurité supplémentaires, a indiqué mardi son porte-parole Peter Mertens. Il a rappelé aux polices locales de faire preuve de vigilance pendant la journée et d'éventuellement sécuriser les marchés de Noël à l'aide de blocs de béton.

Le Bourgmestre de la Ville de Bruxelles s'est lui aussi exprimé. Yvan Mayeur a tenu à rassurer les visiteurs au sujet de sécurité des Plaisirs d'Hiver, marché de Noël bruxellois. Le feu d'artifice du 31 décembre devra, par contre, passer par une nouvelle évaluation.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK