Aurait-on déjoué des attentats à Bruxelles ce dimanche? Pas selon nos informations

Les autorités auraient déjoué des attentats à Bruxelles ce dimanche
Les autorités auraient déjoué des attentats à Bruxelles ce dimanche - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Les autorités belges disent être parvenues dimanche, grâce à une longue série de perquisitions, à déjouer des attentats qui visaient Bruxelles... En tous cas, c'est ce que rapportaient ce mercredi les quotidiens De Tijd et L'Echo.

Ces médias disent avoir reçu des informations d'autorités, affirmant que des éléments pouvaient indiquer que le réseau terroriste visé avait été déstabilisé. L'enquête judiciaire est en cours mais elle viserait désormais à identifier un maximum de membres du réseau, le "noyau dur", selon l'Echo.

Les attentats déjoués auraient visé plusieurs endroits de Bruxelles, selon le même schéma qu'à Paris. Si un seul suspect a été inculpé au final, tout le réseau de soutien des terroristes, en ce compris les sympathisants, les repaires, l'argent, etc., aurait été sapé par les forces de l'ordre, affirment encore les quotidiens.

Un vaste coup dans la fourmilière

Cette information n'est cependant pas confirmée officiellement. Le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon (N-VA), renvoie au parquet fédéral, sans plus de commentaires.

Mais selon nos sources, on ne peut pas parler d'attentats déjoués. Le vaste coup de filet, dimanche, est expliqué par la nécessité d'une intervention rapide, d'après des éléments de l'enquête, explique-t-on au parquet fédéral. Mais le but est plutôt de donner un grand coup de pied dans la fourmilière.

La menace reste bien réelle et concrète, cependant. Le niveau de la menace est maintenu à 4 pour Bruxelles, ce qui correspond à une menace imminente. Deux fugitifs identifiés restent dans la nature, Salah Abdeslam et Mohamed Abrini. Ces derniers font l'objet de mandats d'arrêt internationaux.

Restent d'autres complices. Le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders (MR) interrogé par la chaîne ABC, parle de 10 suspects lourdement armés recherchés par la Belgique. La police n'a cependant pas encore mis la main sur un quelconque arsenal.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK