Bruxelles: niveau de menace ramené à 3, mesures allégées dans la capitale

Le niveau de la menace redescend au niveau 3 à Bruxelles
Le niveau de la menace redescend au niveau 3 à Bruxelles - © JOHN THYS - AFP

L'OCAM (Organe de coordination pour l'analyse de la menace) a réévalué le niveau de la menace ce jeudi. Le niveau d'alerte sur Bruxelles repasse au niveau 3, qui est aussi confirmé pour l'ensemble du pays.

Suite à cette décision, le Premier ministre Charles Michel a tenu une conférence de presse après une réunion du conseil national de sécurité. L'évaluation de l'OCAM qui amène à baisser le niveau de 4 à 3 à Bruxelles signifie que "la menace reste sérieuse, mais que le caractère imminent est moins présent."

Le Premier ministre détaille les mesures préconisées par le Centre de crise en conséquence:

  • Maintien de la présence militaire et policière avec une démarche progressive d'adaptation
  • En ce qui concerne les grands évènements, l'analyse de l'annulation ou pas se fera au cas par cas
  • Le métro bruxellois sera rouvert ce vendredi à partir de 6h

"Ce qui compte ce n’est pas le chiffre. Ce sont les raisons. Les motivations de l’OCAM présentées au Conseil national de sécurité, qui sont présentées au centre de crise, nous avait auparavant expliqué le Premier ministre, Charles Michel. Le centre de crise adapte ces mesures en fonction des raisons. Un niveau 4 d’il y a trois jours n’emporte pas exactement les mêmes décisions opérationnelles qu’il y a 4 jours parce que l’analyse, les informations évoluent parfois d’heure en heure, parfois de demi-journée en demi-journée. C’est ce à quoi nous avons été confrontés."

Une réunion du conseil régional de sécurité vendredi

La plupart des bourgmestres bruxellois contactés ne réagissent pas à ce stade. Mais certains restent très dubitatifs. "J'espère que la nouvelle évaluation de l'OCAM repose sur des informations réellement fiables, je suis tout de même un peu perplexe, nous déclarait cependant le bourgmestre de Woluwe-Saint-Lambert, Benoît Cerexhe (cdH). On nous avait annoncé que ce niveau 4 subsistait jusque lundi matin. Qu'est-ce qui aujourd'hui a changé ? Nous avons droit à un certain nombre d'informations. C'est une nouvelle positive, mais elle soulève un certain nombre de questions."

Un conseil régional de sécurité était prévu ce vendredi, à 8h, nous confirme-t-on au cabinet du ministre président bruxellois Rudi Vervoort.

Aucun élément nouveau

Le parquet fédéral ne fera aucune communication à ce stade, nous a-t-on déclaré. Mais d'après les éléments en notre possession, l'enquête n'a pas débouché sur des éléments nouveaux: Salah Abdeslam n'a pas encore été localisé, la dizaine de personnes recherchées, évoquées en début de semaine, n'ont pas été localisées, et aucun arsenal n'a été retrouvé.

Le niveau d'alerte avait été augmenté à son maximum, samedi passé, en raison d'une menace "possible et imminente", sur le territoire de la Région bruxelloise et sur celui de la commune de Vilvorde, avait expliqué l'OCAM. Ce niveau avait été confirmé une dernière fois lundi.

Le Conseil national de sécurité avait, à la suite de la décision prise par l'OCAM, mis en place des recommandations de sécurité sur les territoires concernés. Le déploiement de militaires en rue avait été renforcé.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK