Patrick Prévot (PS) : "Nous négocierons encore avec la N-VA"

Patrick Prévot: "Oui, le PS négociera encore avec la N-VA"
Patrick Prévot: "Oui, le PS négociera encore avec la N-VA" - © Tous droits réservés

A propos du nouveau duo de missionnaires royaux, Philippe Goffin (MR) est optimiste : "Les citoyens attendent un projet. Il ne faut pas d’exclusive. Le vote est obligatoire, on a une obligation de résultat".

Georges Gilkinet (Ecolo) espère que les deux nouveaux missionnaires vont pouvoir calmer le jeu. "C’est leur première mission. Après, il faut étudier un scénario : celui d’un gouvernement avec les verts et sans la N-VA. On ne l’a pas assez étudié". Maintient-il l’exclusive vis-à-vis de la N-VA ? "Bart De Wever a toujours dit "jamais avec nous", ça tombe bien, nos visions sont opposées".

Le PS continuera à s’asseoir à la table des négociations

Clarification importante dans cette nouvelle phase de négociations : le PS semble ouvert à la discussion. A la question : "Le PS ne parlera-t-il plus avec le N-VA ?", Patrick Prévot (PS) le dit des bouts de lèvres : le PS continuera à s’asseoir à la table des négociations. Non sans rappeler : "Il y a eu 40 réunions entre les deux hommes. Bart De Wever, parle d’économie dans les soins de santé […], des mesures imbuvables. On nous ressert une nouvelle suédoise. Paul Magnette a dû clarifier les choses. Il y a d’autres possibilités avec ou sans le PS".

N-VA : extrémistes, pour Eric Van Rompuy

Pour Eric Van Rompuy (CD & V), il faut jouer avec les cartes distribuées par l’électeur. "On ne peut pas nier que N-VA et VB font 40% en Flandre. Pour s’en sortir, il faut des grands partis de centre. Car on ne sait pas gérer avec les extrémistes. Et je mets la N-VA sous ce mot aussi. D’ici quelques années, si VLD et CD & V rejoignent une coalition de gauche, on prépare l’avènement de la N-VA et du Vlaams Belang en 2024".

Réformer l’Etat dans les deux sens

Quand cette crise sera passée, quelle perspective pour la Belgique ? A l’Open VLD, on se dit "pour un Etat efficace" Faut-il refédéraliser ? "C’est une idée", dit Tim Vandenput. "Il le faut pour la mobilité et pour le climat. Oui, il faut une 7ème réforme, mais dans deux directions. Du fédéral vers les régions et inversement".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK