Avenir de la Wallonie : le pouvoir d'achat ne décollera pas tout de suite, confesse Willy Borsus

A Votre Avis : quel avenir pour la Wallonie ?
A Votre Avis : quel avenir pour la Wallonie ? - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

Lors de la déclaration d’accord gouvernementale pour la Région wallonne, l’élément le plus frappant fut assurément cette annonce : il n’y aura pas de nouvelles taxes durant les cinq prochaines années. Une annonce qui devient une promesse formulée par Willy Borsus (MR) : "Je l’exprime solennellement devant vous, ce soir".


►►► A lire aussi: Ce qu'il faut retenir de l'accord de gouvernement wallon


 

Pourtant, beaucoup s’inquiètent. Un investissement de 4 milliards d’euros est prévu pour les cinq années à venir. Il repousse l’équilibre budgétaire à la fin de la législature. Cela aura-t-il un impact sur le pouvoir d’achat ? Alors que l’hiver approche, la question urge. La société civile appelle le politique à se soucier plus que jamais des plus précarisés. Willy Borsus le confesse, les investissements n’auront pas d’impact dans les deux mois à venir. Il s’explique.

La question est intimement liée à la création et à la rénovation de logements sociaux. 12.000 nouveaux logements sont prévus, dit l’accord de gouvernement. En réalité, il n’y en aurait que 3.000, selon Germain Mugemangango (PTB), "Alors qu’en tout, 40.000 personnes sont sur liste d’attente pour un logement social". Willy Borsus répond et s’explique.

Vient enfin l’heure du casting du gouvernement wallon. Alors que ce dernier devrait être connu dès ce jeudi, Pierre-Yves Dermagne et Willy Borsus sont évasifs, mais donnent quelques indices.

Dans notre émission, nous recevions également Alda Greoli (cdH), Olivier de Wasseige (Union Wallonne des Entreprises), Emmanuel Disabato (Écolo), Philippe Donnay, économiste, Christine Mahy, Secrétaire générale du Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté (RWLP) et Céline Tellier, secrétaire générale de la fédération Inter-Environnement Wallonie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK