NewsMonkey, la révolution de l'info en Flandre?

La chronique MediaTIC d'Alain Gerlache
2 images
La chronique MediaTIC d'Alain Gerlache - © RTBF

Un nouveau titre qui apparaît, ce n’est pas si fréquent aujourd'hui dans le monde des médias. Un nouveau site d’informations a été annoncé ce mardi en Flandre et il suscite beaucoup d’intérêt.

C’est par un message sur Twitter que ce nouveau média s’est présenté: "Bonjour, nous sommes NewsMonkey, un nouveau site d’informations où le lien entre le journaliste et le lecteur est central".

Preuve que l’on peut déjà dire beaucoup de choses en moins de 140 caractères. Le nom d’abord : NewsMonkey, littéralement le singe aux infos, et le logo de la même veine, c’est quand même plus décalé et contemporain que les titres des journaux habituels. C’est un site d’infos, accessible uniquement sur internet, il n’y aura pas de version papier. Et il se développera à partir la nouvelle relation journaliste-lecteur que permettent aujourd’hui le web et les réseaux sociaux.

Explication de ses initiateurs : "Nous avons l’intention d’apporter une nouvelle offre d’infos totalement différente : plus jeune, plus ouverte, où le lecteur a beaucoup plus de pouvoir. Ce qu’il communique via Twitter, ce qu’il partage sur Facebook, ce que les gens trouvent vraiment intéressant, c’est ça qui aura davantage d’importance sur notre site".

Le contenu du site va donc être élaboré conjointement en quelque sorte.

Oui. Pour les porteurs du projet, "En 2013, il faut une nouvelle approche journalistique. Les éditeurs de presse traditionnels n’ont pas encore compris l’impact d’internet. Ils pensent que le net c’est simplement une nouvelle sorte de rotative. Mais le numérique implique un changement complet pour les rédactions : conceptuel, rédactionnel et aussi organisationnel. L’idée que l’on peut encore exercer un contrôle sur l’ordre du jour médiatique est complètement dépassée".

Et qui sont les gens derrière ce projet ?

Pas des jeunes geeks utopistes. Trois personnalités reconnues des médias flamands : un ancien redac’ chef du Morgen, le fondateur du site de Het Laatste Nieuws et un ex-manager du Persgroep, l’un des grands acteurs des médias en Flandre et aux Pays-Bas, et qui édite aussi l’Echo.

Ce sera payant ?

Non. Le site sera rémunéré par la pub. Mais il s’appuie aussi sur le crowdfunding, le financement participatif que facilite aujourd’hui le web. Les internautes sont invités à devenir actionnaires de NewsMonkey, le seuil minimal est fixé à 50 euros.

A l’heure ou la presse traditionnelle tente à la fois de survivre et de se moderniser, NewsMonkey fait donc le choix d’un modèle radicalement différent qui s’inspire notamment de ce qui se fait aux Etats-Unis. On suivra donc l’expérience avec attention dès son lancement mi-décembre.

Alain Gerlache

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK