Permis à points: CD&V et N-VA relancent l'idée, Jacqueline Galant pas favorable

Permis à points: CD&V et N-VA relancent l'idée, Jacqueline Galant pas favorable
Permis à points: CD&V et N-VA relancent l'idée, Jacqueline Galant pas favorable - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

Faut-il instaurer un système de points pour le permis de conduire ? L'idée revient fréquemment. Nos voisins français ont déjà ce système, mais ce n'est pas le cas chez nous.

Pas encore du moins, car l'idée est relancée en Flandre par le CD&V et la N-VA, pour qui ce serait une façon de réduire le nombre de morts sur nos routes. Il y en a eu 750 l'année passée.

Mais, pour la ministre fédérale de la Mobilité Jacqueline Galant (MR), le permis à points n’est pas la solution miracle. L’exemple français n’est visiblement pas son modèle.

"Certains pays, comme la Suède et les Pays-Bas, n’ont pas de permis à points, tandis que les effets de l’instauration d’un permis à points dans d’autres pays ne sont pas assez démontrables, certainement pas à long terme", indique-t-elle.

D'autres priorités

Pour elle, les priorités, pour diminuer les accidents graves, sont ailleurs.

"La tenue des contrôles est de toute façon un point crucial, permis à points ou pas, pour lutter contre les infractions sur la route. Je vous rappelle aussi que, depuis le 1er janvier 2015, un nouveau système de récidives croisées est entré en vigueur. La récidive d’une des six infractions les plus graves dans les trois ans est punie par une déchéance minimale de trois mois, et par le passage de quatre examens d’intégration."

Cela dit, le constat est toujours le même depuis des années et des années : le nombre de tués dans un accident de roulage - plus de 750 en 2015 – reste beaucoup trop important et ça malgré les multiples mesures déjà prises.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK