"Partie significative"/Jambon: "L'utilisation des mots aurait pu être meilleure"

Jan Jambon (N-VA), ministre fédéral de l'Intérieur.
Jan Jambon (N-VA), ministre fédéral de l'Intérieur. - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

"L'utilisation des mots aurait pu être meilleure", reconnait Jan Jambon, ministre de l'Intérieur (N-VA), samedi dans les colonnes de Sudpresse en référence à son affirmation qu'une "partie significative" de la communauté musulmane avait "dansé" à l'annonce des attentats.

"Je ne renie rien de ce que j'ai dit ou fait. En tout cas sur le fond du message... Sur la forme, je reconnais que j'aurais pu être plus prudent avec la comparaison", indique le vice-Premier ministre.

"Il faut regagner leurs cœurs"

"Il faut accorder plus d'attention à ces jeunes qui manifestent leur soutien aux terroristes. Il faut regagner leurs cœurs", ajoute-t-il.

Il précise que les départs de jeunes vers la Syrie ont diminué depuis plusieurs mois avançant que 268 sont en Syrie ou présumés morts, quatre en route, 69 ont tenté de s'y rendre et 117 sont rentrés.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK