Loi Peeters sur le travail: l'Open Vld veut un projet "plus ambitieux"

Le vice-Premier ministre Open Vld Alexander De Croo
Le vice-Premier ministre Open Vld Alexander De Croo - © ERIC LALMAND - BELGA

Y a-t-il des divergences au sein de la majorité au sujet de la loi Peeters sur la flexibilisation du travail? La N-VA et l'Open Vld estimaient mardi que ce projet était trop complexe et désavantageux pour les entreprises.

La RTBF a interrogé ce mercredi matin les ministres à leur arrivée au conseil. C'est ainsi que, pour Marie-Christine Marghem (MR), il n'y a pas de friture sur la ligne de la coalition. Il y a beaucoup de travail avant les vacances, remarque-t-elle: "Peut-être que c'est la fatigue mais je dirai qu'il n'y a pas de problème au sein de la majorité, au contraire, on travaille très sérieusement".

De son côté le ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) insiste sur le fait que la loi Peeters n'est pas encore sur la table du gouvernement: "On va évaluer la loi et puis on verra si on doit la modifier sur certains points".

Alexander De Croo: "On doit être ambitieux"

Le vice-Premier ministre Open Vld Alexander De Croo se montre le plus critique: "Je pense que quand on va voulu faire cette loi, c'était dans le but d'avoir de la croissance économique et de créer des jobs. Je pense que si on n'est pas assez ambitieux ce sera une mesure pour rien. On doit être ambitieux, la flexibilité est une bonne chose pour l'employeur et pour l'employé, mieux pouvoir planifier sa semaine, mieux pouvoir adapter aux demandes du quotidien est une bonne chose".

De son côté, le CD&V Kris Peeters, auteur de la loi, rappelle qu'il a "envoyé le projet au Groupe des 10 pour demander leur avis le plus vite possible. Je n'ai encore rien et c'est normal. Ce n'est pas très sage de réagir maintenant parce qu'on doit attendre l'avis du Groupe des 10. Maintenant ce n'est pas aux politiques mais aux partenaires sociaux de réagir et de donner des solutions, des suggestions, ou des amendements".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK