Manifestation nationale le 24 mai, grève en front commun le 7 octobre

Archive: grève chez Caterpillar en 2015
Archive: grève chez Caterpillar en 2015 - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

Ces derniers jours, les syndicats se mobilisent contre, notamment, les dernières mesures annoncées par le gouvernement Michel lors de ses travaux budgétaires: la fin des 38 heures/semaine ou les nouvelles mesures sur les pensions. Ils dénoncent aussi l'absence de concertation sociale.

Si les syndicats semblent d'accord sur l'organisation d'une manifestation le 24 mai, l'idée d'une grève nationale fin juin ne fait pas l'unanimité.

Ce mardi matin, la FGTB, qui avait annoncé lors du 1er Mai "un immense plan d'actions", s'est positionnée pour une manifestation nationale le 24 mai, une grève générale le 24 juin, après les examens, ainsi que pour de nouvelles actions en septembre.

La CSC, elle, participera bien à la manifestation nationale interprofessionnelle du 24 mai, mais elle ne soutient pas la grève générale du 24 juin. Selon le syndicat chrétien, il est trop tôt pour lancer une telle action. En outre, la CSC dit ne pas vouloir nuire aux citoyens en cette période d'examens et de départs en vacances. Néanmoins, elle couvrira les actions et les grèves éventuelles ce jour-là dans les secteurs.

Du côté de la CGSLB, le Bureau national de lundi ne s'est prononcé que sur la manifestation du 24 mai. D'autres "actions à thèmes" sont par ailleurs prévues entre le 25 mai et le 17 juin. Les syndicats souhaitent défendre le pouvoir d'achat, des services publics de qualité, la sécurité sociale, l'emploi de qualité et une fiscalité juste, explique un bref communiqué diffusé mardi.

Par ailleurs, il y aura une manifestation nationale en front commun dans les services publics le 31 mai. Et pour la rentrée, la CSC appelle à une manifestation nationale le 29 septembre et à une grève générale en front commun, le 7 octobre, pour le deuxième anniversaire du gouvernement Michel. Les services publics ne seront pas en reste, ils manifesteront en front commun le 31 mai.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK