Jan Jambon: le nombre de départs en Syrie divisé par trois en deux ans

Pour Jan Jambon, c'est clair : la situation s'est significativement améliorée en deux ans.
Pour Jan Jambon, c'est clair : la situation s'est significativement améliorée en deux ans. - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Le ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) a communiqué les derniers chiffres en matière de radicalisation. La situation s'améliore selon le nationaliste.

En tout, 181 djihadistes sont partis de Belgique et sont toujours sur le terrain en Syrie et en Irak, a-t-il indiqué. Tandis que 117 autres sont revenus chez nous.

Enfin, les autorités sont parvenues à empêcher 59 départs vers les zones de combat.

Cinq départs par mois

"C'est clair que, grâce au système de 'local task force' (force d'intevention locale, ndlr) et aussi au comité de sécurité local, on a beaucoup d'impact sur les pouvoirs locaux en suivant les différents 'returnees' (combattants revenus en Belgique). C'est le but d'avoir une approche beaucoup plus proche", indique le ministre de l'Intérieur.

"Si on compare la situation actuelle à celle du début 2014 : à l'époque, on avait environ 15 personnes qui partaient pour la Syrie chaque mois; maintenant, on ne parle plus que de 5 par mois. Ça a quand même déjà fortement diminué", se félicite Jan Jambon.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK