Jacqueline Galant se dit "choquée" par la "croisade médiatique" de Laurent Ledoux

"Ma façon d'agir a parfois dérangé certains, mais a aussi été applaudie par d'autres", a déclaré Jacqueline Galant
"Ma façon d'agir a parfois dérangé certains, mais a aussi été applaudie par d'autres", a déclaré Jacqueline Galant - © DIRK WAEM - BELGA

Jacqueline Galant, désormais ex-ministre MR de la Mobilité, s'est expliquée ce vendredi sur sa démission. "La confusion orchestrée et théâtrale de ces dernières 48 heures m'empêchent de continuer avec sérénité dans l'accomplissement de mes dossiers", a-t-elle déclaré. "Ma façon d'agir a parfois dérangé certains, mais a aussi été applaudie par d'autres."

"Je regrette-même plus- je suis choquée par la mise en scène de la démission du président du SPF. Il entraîne dans sa croisade médiatique toute son administration et la plonge dans la polémique. (...) Il surfe sur le climat d'inquiétude actuel - marqué encore par les terribles attentats du 22 mars- pour justifier des propos accusateurs. Propos que certains n'hésitent pas à relayer, voire à amplifier. Cet amalgame qui vise à prétendre que j'ai été laxiste en ne portant pas suffisamment attention aux questions de sécurité me touche profondément."

Le Premier ministre Charles Michel avait tenu peu avant une conférence de presse, de son côté, pour annoncer cette démission et la justifier.

Que s'est-il passé?

L'opposition réclamait la démission de Jacqueline Galant depuis deux jours, après que des documents aient fuité dans la presse et remis sérieusement en question ses déclarations.

Deux principales questions demeurent:

- Était-elle au courant de rapports de la Commission européenne sur les manquements à la sécurité de l'aéroport de Zaventem ? Elle dit que non, mais des documents révélés par le chef démissionnaire de son administration, Laurent Ledoux, prouveraient le contraire. Charles Michel a également affirmé jeudi à la Chambre qu'il n'était pas au courant de ces rapports. Mais l'intervention du Premier ministre a eu lieu avant que les nouveaux documents ne soient publiés dans les médias.

- A-t-elle refusé des budgets pour renforcer l'équipe d'inspecteurs de la sûreté des aéroports ? De nouveau Laurent Ledoux dit que oui, mais le cabinet Galant répond qu'aucune demande formelle ne lui a jamais été adressée. Des documents révélés par Ecolo prouveraient le contraire, mais sont contestés par le cabinet de la ministre.

Laurent Ledoux avait démissionné jeudi, dénonçant les méthodes de la ministre Galant et sa méconnaissance des dossiers.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK