Hausse de la TVA sur l'électricité dès septembre? "Quasiment impossible"

Le gouvernement l'a annoncé ce jeudi matin dans son accord budgétaire : la TVA sur l'électricité passera de 6 à 21% au 1er septembre 2015. C'est l'une des rares mesures présentées dont la date de mise en place a été fixée par l'équipe de Charles Michel.

Mais ce calendrier encore mince déplaît déjà, comme en témoigne la Fédération Belge des Entreprises Électriques et Gazières (FEBEG).

"C'est une problématique difficile que de facturer 4 millions de foyers correctement après une hausse de la TVA, cela à peine un mois après l'annonce d'une telle hausse", commente Stéphane Bocqué, porte-parole de la FEBEG qui regroupe 26 membres effectifs, essentiellement producteurs ou fournisseurs, dont Electrabel, Eneco, Eni ou encore Luminus.

Aucune concertation

"La FEBEG plaide habituellement pour une concertation avec les autorités quand de telles mesures sont envisagées, et, cette fois-ci, cela n'a pas été le cas. Nous devrions implémenter cela pour le 1er septembre et c'est quasiment impossible."

Concrètement, il faut pour les producteurs et fournisseurs d'électricités revoient tous leurs processus administratifs en conséquence, avec notamment une révision "de tous les systèmes informatiques", des changements qu'il s'agit ensuite de tester "pour ne pas avoir de surprise".

"Un mois, ce ne serait pas du luxe"

"Nous sommes en première ligne par rapport au client, ajoute Stéphane Bocqué. Nous lui devons une facture absolument correcte. On doit prendre le temps pour mettre ces processus en place, pour informer les clients convenablement, pour aussi briefer nos call centers, etc. C'est donc un très gros travail, qui demande beaucoup de temps."

La FEBEG réclame dès lors au gouvernement un délai supplémentaire "de minimum un mois", portant au moins à octobre la hausse effective de la TVA sur l'électricité. "Un mois, ce ne serait pas du luxe", lance encore le porte-parole de la fédération belge.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK