64 700 emplois créés depuis l'entrée en fonction de la 'Suédoise'

64 700 emplois créés depuis l'entrée en fonction de la 'Suédoise'
64 700 emplois créés depuis l'entrée en fonction de la 'Suédoise' - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Depuis l'entrée en fonction du gouvernement de Charles Michel (MR), près de 65 000 emplois ont été créés, rapporte mercredi L'Echo, sur base des chiffres de l'Institut des comptes nationaux (ICN).

Depuis octobre 2014, mois de l'entrée en fonction de l'actuel gouvernement fédéral, 64 700 emplois ont été créés, calcule l'ICN, principalement dans le secteur privé (39 600).

Au cours du premier trimestre 2016, 9700 emplois supplémentaires sont recensés par rapport au quatrième trimestre 2015.

La progression de l'emploi, qui ne concerne que les services, est liée à la croissance de l'économie belge de plus de 1% pour la troisième année consécutive, et la modération des coûts salariaux. Le saut d'index et le gel des salaires réels ont permis de ramener notre handicap salarial par rapport à l'Allemagne, la France et les Pays-Bas à 1,5% en 2015, contre 4,1% en 2013, indique L'Echo.

Nous sommes sur la bonne voie mais il reste encore du pain sur la planche

Une nouvelle qui ravit évidemment le Premier ministre Charles Michel. Ce dernier se réjouit "de ces résultats encourageants qui démontrent que les politiques de réformes prises par le Gouvernement portent leurs fruits. Ces milliers d’emplois nouveaux sont autant de revenus qui augmentent considérablement le pouvoir d’achat de milliers de familles. Ce sont des opportunités formidables pour tous ces foyers d’envisager l’avenir plus sereinement".

Cela dit, ce dernier ne verse pas non plus dans le triomphalisme. En effet, pour le chef du gouvernement fédéral, "nous sommes sur la bonne voie mais il reste encore du pain sur la planche. Le Gouvernement va poursuivre les réformes indispensables pour favoriser davantage la création d’emplois. Seul les créations d’emplois permettront de garantir le financement durable de nos solidarités."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK